Sainte-Honorine à Conflans-Sainte-Honorine

mercredi 27 mai 2015
par  Jean-François


Pèlerinage à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines)
Le Grand Pardon national de la batellerie
Chaque troisième samedi et dimanche de juin



Conflans doit son nom d’une part à sa situation, au confluent de la Seine et de l’Oise, d’autre part à la présence sur son sol de la châsse de Sainte-Honorine, qui y fut apportée en 898, sous le règne de Charles le Simple. La ville devint alors un important lieu de pèlerinages. Au 11e siècle, un important prieuré y fut fondé. Détruit durant la révolution, il ne subsiste de ce sanctuaire qu’une tour de forme carrée, appelée « tour Montjoie », classée monument historique.

Conflans-Sainte-Honorine fut ainsi, durant sept siècles, un important centre de pèlerinages. Aujourd’hui les reliques de Sainte Honorine se trouvent conservées dans l’église Saint-Maclou de Conflans-Sainte-Honorine.

Conflans-Sainte-Honorine a renoué avec sa tradition des pèlerinages, avec le grand Pardon national de la batellerie, qui a lieu chaque année, depuis 1960, en la capitale française de la batellerie, durant le troisième week-end du mois de juin.

Le Pardon comporte une dimension commémorative et de souvenir des anciens combattants de la batellerie morts pour la France. En effet, le samedi, un bateau flamme transporte la flamme du souvenir, provenant de l’arc de triomphe à Paris. Une cérémonie est organisée autour du monument aux morts de la batellerie au Confluent.

Le dimanche, la messe des bateaux est célébrée à bord d’un automoteur amarré au même endroit. Après la messe, et avec la participation des autorités, une gerbe de fleurs est lancée dans la Seine. La traditionnelle bénédiction des bateaux a alors lieu, dans une ambiance des plus festives.

Histoire de Saint-Honorine

Honorine, originaire du Pays de Caux, fut martyrisée au 4e siècle, à Lillebonne, lors de la dernière persécution romaine. Son corps, jeté dans la Seine, fut récupéré et enterré à Graville, actuel quartier de la ville du Havre. Du fait des invasions des vikings, sa dépouille mortelle fut transportée jusqu’au confluent de la Seine et de l’Oise, devenue Conflans-Sainte-Honorine, où elle demeura et put être vénérée.

lafautearousseau

Communauté assomptionniste

Les Augustins de l’Assomption (a.a.) constituent une congrégation de religieux catholiques (prêtres et frères) fondée à Nîmes, par le Père Emmanuel d’Alzon en 1845.

La règle de la congrégation est inspirée de celle de saint Augustin d’Hippone et tire sa dénomination de ce patronage et du Collège de l’Assomption (actuellement Collège public Feuchères, à Nîmes) où des professeurs se sont rassemblés autour d’Emmanuel d’Alzon dans une démarche de vie religieuse.

La Communauté assomptionniste des Augustins gère le bateau « Je sers », le « chaland de la Miséricorde », auquel sont arrimés les « bateaux-presbytères ». Elle assure la pastorale de l’aumônerie de la batellerie, tout en ouvrant largement les portes de ses bateaux pour aider des personnes à sortir de la rue.

Adresse :
Bateau « Je - Sers » BP 28
Quai de la République
78701 CONFLANS-SAINTE-HONORINE

Tél. 01 39 72 62 83 Ŕ Fax 01 39 72 62 12

Courriel : aumonier.jesers@yahoo.fr

assomption conflans

Sites à consulter

assomption

le chaland de la misericorde

le pardon de conflans sainte honorine

france pittoresque


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123