Saint Gilles du Gard

samedi 13 juin 2015
par  Jean-François
popularité : 4%


Pèlerinages sur les routes de Saint Gilles (Gard)
Routes de printemps, de juillet et d’août
Pèlerinage d’un jour, le 29 août 2015
pour le cinquantenaire de la restauration des Chemins de saint Gilles



Saint Gilles,qui serait né en Grèce, vécut en ermite près de Nîmes. Ce saint est à l’origine d’un des plus importants pèlerinages du Moyen Âge, à Saint-Gilles-du-Gard, qui devint ainsi un but de pèlerinage et une étape essentielle vers les trois pèlerinages majeurs : Saint-Jacques de Compostelle, Rome et Jérusalem.

Fondé au 7e siècle par saint Gilles, le monastère fut dédié à saint Pierre et saint Paul, avant de l’être, au 9e siècle à saint Gilles lui-même, tant furent grands la renommé de sainteté et les miracles qui furent attribués au doux ermite à la biche qui le nourrissait de son lait.

Au 11e siècle, Saint Gilles devint ainsi le quatrième sanctuaire de la chrétienté, attirant pèlerins et croisés vers le tombeau du saint ermite à la biche.

L’abbatiale, aussi vaste que celle de Vézelay, fut construite au début du 12e siècle. La façade de l’abbatiale, chef d’œuvre de l’art roman provençal, représentant plusieurs épisodes de la vie du Christ, est inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO, depuis 1998, au titre d’étape sur les chemins français de Saint-Jacques-de-Compostelle (sur la voie de Toulouse, via Tolosana).

Le buste du pape Clément IV, natif de Saint-Gilles devenu Pape à Rome de 1265 à 1268, a été placé au centre du chœur . La crypte de la basilique abrite le tombeau de saint Gilles. Dans l’ancien chœur, subsiste un célèbre escalier à vis, unanimement admiré, lieu de passage de nombreux Compagnons tailleurs de pierre durant leur tour de France.

Les pèlerinages à Saint Gilles connurent une longue période de déclin, notamment avec la montée en importance du pèlerinage de Rocamadour. Les guerres de religion puis la révolution, qui se traduisirent par des destructions considérables et scandaleuses de ce sanctuaire, conduisirent à l’oubli du pèlerinage. En 1865, grâce à l’obstination d’un curé, le tombeau de saint Gilles fut redécouvert.

Mais ce n’est qu’un siècle plus tard, que sous l’impulsion de M. Marcel Girault, le pèlerinage reprend, avec quelques marcheurs et l’appui de Mgr Rougé. Le succès croissant du pèlerinage conduisit en 1983 à créer l’association « Les Chemins de Saint Gilles », à l’initiative de Mgr Jean Cadilhac, évêque de Nîmes, afin de pérenniser les marches pèlerines en direction du tombeau du saint ermite.

Plusieurs Routes de Saint Gilles sont ainsi organisées chaque année par l’association :

Routes du mois de juillet

Elles durent environ deux semaines (environ 240 à 260 km.) et se terminent à l’Ecole « Les Cigalous » à Saint-Gilles.

Routes du mois d’août

Elles durent environ deux semaines (environ 240 à 260 km.). Elles se terminent si possible avec la fête votive de Saint-Gilles. Des routes plus courtes peuvent être envisagées.

Le temps quotidien de marche est d’environ 6 à 7 heures soit environ 20 km., compte tenu des pauses et d’une allure respectant les dispositions d’un chacun.

Pour les routes de fin août correspondant à la fête votive, les pèlerins sont accueillis le samedi en fin de journée par l’Evêque de Nîmes et la population. Il s’en suit une cérémonie à l’abbatiale et le recueillement devant le tombeau de saint Gilles.

Journée du 29 août 2015

Comme chaque année l’association des Chemins de saint Gilles organise un pèlerinage de Bouillargues à Saint-Gilles-du-Gard dans la journée du 29 août 2015, dimanche le plus proche de la fête de saint Gilles, le 1er septembre. Ces pèlerins marcheront avec ceux arrivant d’autres routes plus longues.

De plus, cette année sera célébré le cinquantenaire de la redécouverte du pèlerinage de saint Gilles, en présence de Marcel Girault, qui l’a remis en activité .

Fêtes de Saint Gilles le 1er septembre avec Messe le soir à 18h00 au lieu dit la Baume, un des lieux présumés où se tenait Saint Gilles ermite.

Informations complémentaires et inscriptions :

Les Routes de printemps, du mois de juillet, du mois d’août

chemins st gilles infos

L’association « Les amis de saint Gilles »

chemins st gilles

Horaires habituels de célébrations

• Vendredi soir : 17h30 l’hiver et 18h00 l’été : Messe dans la crypte
• Samedi soir : 18h00 l’hiver et 18h30 l’été : Messe dans la Basilique
• Dimanche matin à 10h30 : Messe dans la Basilique
• Les groupes de pèlerins qui le désirent peuvent célébrer un office dans la crypte : il convient de prévenir à l’avance le recteur : Tél : 04 66 87 32 75

Contact

Recteur : Père Michel Guilhot
13 rue Hoche - 30800 Saint Gilles

Saint-Gilles et le Liber Sancti Jacobi

« Il faut aussi rendre visite avec des égards très attentifs au corps vénérable de saint Gilles, pieux confesseur et abbé, car saint Gilles, célèbre dans tous les pays du monde , doit être vénéré par tous, dignement honoré par tous et par tous aimé, invoqué et supplié. Après les prophètes et les aptres, nul parmi les bienheureux n’est plus digne que lui, nul n’est plus saint, revêtu de gloire, nul n’est plus prompt à venir en aide. En effet, c’est lui qui avant tous les autres saints a coutume de venir le plus vite au secours des malheureux , des affligés et des angoissés qui l’invoquent. O comme il est beau et profitable de visiter son tombeau ! Le jour même où……. ».

(extrait emprunté de la traduction française du Codex)

Sites à consulter

sanctuaires catholiques abbatiale saint Gilles

art roman st Gilles

via tolosana

abbaye de saint Gilles