Saint-Claude (Jura)

lundi 6 avril 2015
par  Jean-François
popularité : 4%


Pèlerinage à Saint-Claude (Jura)
6 et 7 juin 2015
« Avec Saint-Claude, entrez dans la joie »



La ville de Saint-Claude s’est construite autour du monastère fondé dès le Ve siècle par deux frères moines et abbés, Romain et Lupicin. Se trouvant à la confluence de la Bienne et de la Tacon, elle s’appela d’abord Condat, du celte Condate signifiant « confluent ».

Dès la fin du Ve siècle la petite cité prit le nom pour Saint-Oyend-de-Joux, du nom de l’abbé Oyand.

En 639, Saint Claude devint moine dans l’abbaye alors nommée Saint-Oyand. Claude y devint abbé, administra cette abbaye durant près de 50 ans, du milieu du VIIe siècle (vers 650) jusqu’à la fin du VIIe siècle (vers 695).Nommé archevêque de Besançon, il voulut revenir ensuite en son monastère, où il mourut le 6 juin 699. Son corps fut retrouvé intact plus de quatre siècles et demi plus tard, en 1160.

La ville de Saint-Oyand changea alors de nom pour Saint-Oyand-Saint-Claude et devint un haut lieu de pèlerinage. Ce fut, entre le V et le XIIe siècle, une des abbayes les plus importantes d’Europe. Au XVe siècle, saint Claude étant vénéré par le roi Louis XI, qui y vint par deux fois en pèlerinage, la ville prit le seul nom de Saint-Claude. Elle continua à être un haut-lieu de pèlerinages. Sainte Jeanne de Chantal y vint elle aussi en pèlerinage.

En 1794, les révolutionnaires détruisirent une partie importante de l’abbaye et brûlèrent le corps de saint Claude. Un Sanclaudien, François Joseph Jacquet, réussit cependant à sauver une partie du corps du saint que les flammes n’avaient pas encore consumé. Il conserva ces reliques à son domicile qui fut seul épargné lors du grand incendie qui ravagea la ville de Saint-Claude en 1799. Une chapelle expiatoire, de style byzantin, fut édifiée en 1869 sur l’emplacement de cette maison, en expiation des profanations commises par les révolutionnaires.

La cathédrale de Saint Claude est consacrée aux trois apôtres : Pierre, Paul et André. Edifiée entre le XIVe et le XVIIIe siècle en tant qu’église abbatiale, elle fut élevée au rang de cathédrale au XVIIIe siècle. Classée monument historique, extérieurement d’allure fortifiée, son intérieur est de style gothique. Elle possède un magnifique retable du XVIe siècle, de style renaissance, offert par l’évêque de Genève. Le chœur dispose de stalles, considérées comme étant parmi les plus belles de France.

Le pèlerinage annuel a lieu lors de la fête de Saint-Claude, le 6 juin.

Sites à consulter

saint claude

vieilles pierres

nominis

st claude