Présentation de la Vierge Marie au Temple

vendredi 4 novembre 2016
popularité : 4%


Pèlerinage annuel des religieux et religieuses,
vierges consacrées et membres d’Instituts
séculiers d’Ile de France à Notre-Dame des Victoires
à Paris
Présentation de la Vierge Marie au Temple
Lundi 21 novembre 2016



Le pèlerinage annuel des religieux et religieuses, vierges consacrées et membres d’Instituts séculiers d’Ile de France à Notre-Dame des Victoires à Paris aura lieu le lundi 21 novembre 2016, fête de la Présentation de la Vierge Marie au Temple.

Pour éclairer la signification et la portée de cette belle fête, méditons ces quelques lignes (source : sanctuaire Notre-Dame des Neiges) :

« Quelques jours avant le commencement du Saint Temps de l’Avent, la Liturgie de l’Église nous invite à célébrer la « mémoire obligatoire » de la Présentation de la Sainte Vierge au Temple. Il est juste que, avant le temps de la préparation à Noël, notre pensée se porte vers la Très Sainte Mère de Dieu, dont l’humble et silencieuse attente doit être le modèle de notre propre attente pendant l’Avent.

Plus nous nous rapprocherons de Marie par notre prière, notre docilité, notre pureté, plus se formera en nous Celui qui va naître. Introït de la Messe : « Salve sancta parens enixa puerpera Regem qui caelum terramque regit in saecula saeculorum. Ps. Eructavit cor meum Verbum bonum. Dico ego opera mea Regi » (« Salut O Sainte Mère, Toi qui a enfanté un Roi, qui gouverne le ciel et la terre pour les siècles des siècles. Ps. Mon cœur frémit de bonnes paroles. Je dis mon oeuvre pour le Roi ») »

« Les deux thèmes principaux de cette fête sont les suivants. D’abord la sainteté de Marie. La petite enfant présentée au Temple évoque l’idée d’une vie consacrée, d’une vie d’intimité avec Dieu : « Aujourd’hui la Toute Pure et Toute Sainte entre dans le Saint des Saints » (liturgie orthodoxe). Il est évident que l’Église fait ici une allusion spéciale à la Virginité Perpétuelle de Marie, mais toute vie humaine, dans des mesures diverses, peut-être une vie « présentée au Temple », une vie sainte et pure avec Dieu. Le deuxième thème est la comparaison entre le Temple de pierre et le Temple vivant. Marie, qui portera le Dieu-Homme dans son sein, est un temple plus sacré que le sanctuaire de Jérusalem. Il convenait que ces deux temples se rencontrassent, mais ici c’est le temple vivant qui sanctifie le temple bâti.

La supériorité du temple vivant sur le temple de pierre est vraie d’une manière spéciale de Marie, parce qu’elle était l’instrument de l’Incarnation. Mais, d’une manière plus générale, cela est vrai de tout homme uni à Dieu : « Ne savez-vous que vous êtes le temple de Dieu (1 Corinthiens 3, 16) ? Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit (1 Corinthiens 6, 19) ? ».

Il faut donc que nous ouvrions notre âme à Marie, afin qu’elle vive dans notre temple personnel pour s’unir constamment à Dieu. D’autre part, puisque l’Unique Église du Christ - l’Eglise catholique - est pleinement le Corps Mystique du Christ, le Temple de Dieu, considérons cette fête comme la Présentation de Marie dans ce Temple qu’est la Sainte Église catholique ! Ce Temple qu’est l’Église rend, en cette Fête de la Présentation de la Sainte Vierge, hommage à ce Temple qu’est Marie. »

Programme

11h55 – Office du Milieu du Jour
12h15 – MESSE SOLENNELLE
présidée par Mgr Denis JACHIET, Evêque auxiliaire de Paris
Possibilité de pique-niquer sur place
14h30 Catéchèse par le Père Hervé Soubias, recteur
« La Miséricorde dans la vie fraternelle »
15h – Célébration mariale – Chapelet
16h – Adoration du Saint-Sacrement
18h – Office des Vêpres
19h – Messe du soir puis chapelet pour les enfants qui n’ont pas vu le jour et pour leurs parents, suivi des Complies.

Présentation de la Vierge Marie

Cet épisode de la vie de la Vierge Marie ne se trouve pas dans les quatre évangiles, mais dans un livre apocryphe, le « protévangile de Jacques ». La piété populaire et la spiritualité mariale en furent marquées, car elle soulignait bien la disponibilité de la Vierge Marie, à l’égard de la volonté divine. Tant en Orient qu’en Occident, cette fête connut un grand succès. Marie est bien prédestinée à devenir le temple vivant de la divinité. La scène est toute simple, selon cet évangile apocryphe : Anne et Joachim voulurent remercier Dieu de la naissance de cette enfant. Ils la lui consacrèrent. Lorsqu’elle eut trois ans, Marie fut conduite au Temple, un prêtre l’accueille par des paroles qui ressemblent au Magnificat et l’enfant s’assied sur les marches de l’autel. « Tout le peuple d’Israël l’aima ». Cette fête est attestée dès le VIe siècle.
Au lendemain de la dédicace de la basilique Sainte-Marie-la-Neuve près du mur du Temple de Jérusalem, l’Église célèbre la consécration que fit d’elle-même à Dieu dès son enfance la future mère de Dieu, sous l’action de l’Esprit Saint, dont la grâce l’avait comblée dès sa conception immaculée. »

Martyrologe romain

Sites à consulter

Notre Dame des Victoires lundi 21 novembre Présentation de Marie au Temple

nominis Présentation de la Vierge Marie

Notre Dame des Neiges

pèlerinages de France Notre Dame des Victoires


Agenda

<<

2017

 

<<

Mars

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112