Ostensions 2016 Saint-Léonard-de-Noblat

mardi 15 mars 2016
popularité : 5%


Ostensions 2016 Saint-Léonard-de-Noblat



Les ostensions septennales de Saint-Léonard de Noblat, à l’image de celles de Limoges, honorent le saint Patron de la cité, ermite du VIe siècle, baptisé par saint Remi, évêque de Reims. Le saint délivra les habitants de la cité du « mal des ardents » lors de la première Ostension et procession solennelle des reliques de saint Léonard, qui eurent lieu en 1094.

Les reliques de Saint Léonard, ayant été cachées dans un mur pour les protéger, ne furent exhumées qu’en 1403. C’est alors que le chef du saint fut placé dans un reliquaire, depuis lors porté en processions lors des Ostensions.

La Confrérie de Saint-Léonard prépare avec soin ces ostensions, sur la base d’une périodicité septennale, comme lors de toutes les Ostensions limousines depuis le XVIe siècle.

Lors de ces Ostensions, la ville de Saint-Léonard de Noblat reçoit des délégations venant d’autres Pays, européens et africains, dont les villes portent également le nom de Saint-Léonard.

A Saint-Léonard, situé sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle venant de Vézelay, les ostensions et l’exposition des reliques s’étendent généralement du dimanche de Quasimodo à celui de la Trinité.

La collégiale romane des XIe et XIIe siècle, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, est l’écrin lieu de ces Ostensions.

Programme 2016 Ostensions de Saint-Léonard-de-Noblat
  • Samedi 19 mars 2016 :

• Montée du drapeau sur le clocher

  • Du 4 au 8 mai 2016 :

• Visites pour les délégations extérieures
• Conférences
• Expositions

  • Samedi 7 mai 2016 : Journée des délégations étrangères :

• Après-midi du pont de Noblat, à la Cité
• 18 heures : Messe des pèlerins
• Soirée Limousine

  • Dimanche 8 mai 2016 :

• 9 heures 30 : Messe des Ostensions
• 11 heures 30 : Cérémonie au monument aux morts
• 15 heures : Grande procession des Ostensions à travers la ville.

Biographie de Saint-Léonard

« D’après sa plus ancienne Vita connue (commandée au XIe siècle par Jourdain de Laron évêque de Limoges), Léonard est né dans une famille franque d’officiers de la cour de Clovis à la fin du Ve siècle. Baptisé par saint Rémi, évêque de Reims, il a comme parrain Clovis lui-même, et devient disciple de saint Rémi. Comme celui-ci, il visite les pauvres et les malades. Il obtient du roi le privilège de visiter les prisonniers et de libérer tous ceux qu’il juge dignes de cette grâce.

Il refuse la dignité épiscopale proposée par le roi et préfère quitter la cour pour rejoindre son frère Liphar et saint Maximin au monastère de Micy près d’Orléans. Ordonné diacre, il poursuit sa route vers le sud et s’arrête pour installer son ermitage dans la forêt de Pauvain, non loin de Limoges et du tombeau de saint Martial.
Au cours d’un séjour du roi d’Aquitaine venu chasser en ces lieux, la reine, arrivée au terme de sa grossesse, a du mal à accoucher. Par ses prières, Léonard intercède et sauve la reine et l’enfant. Le roi veut le remercier par des présents, mais Léonard n’accepte que le territoire de la forêt que son âne pourra délimiter en 24 heures. Il nomme ce domaine « Noblac » pour marquer l’origine royale de ce don.

Léonard construit une chapelle en l’honneur de Marie et de saint Rémi : « Notre Dame de Sous les Arbres ». Il accueille auprès de lui deux moines et fait jaillir par miracle une source. Peu à peu des prisonniers libérés par son intercession et d’autres personnes le rejoignent. Il leur partage son domaine pour leur permettre de vivre de leur travail et non « d’aventures et de désordres » et leur enseigne l’évangile.
Il meurt un 6 novembre et il est enterré dans la chapelle qu’il avait construite. Son tombeau devient vite un lieu de pèlerinage qui donne naissance à la ville de Saint-Léonard-de-Noblat.

« Mort, il opéra des merveilles »

« D’après la tradition, Saint Léonard doit son nom à un ermite du VIe siècle, disciple de Saint Rémi, évêque de Reims et contemporain du roi Clovis. Saint Léonard est le protecteur de la Cité où ses restes reposent, le libérateur des captifs de toutes guerres et de toutes oppressions, l’ami des faibles avides de justice et de dignité, le soutien des malades, des isolés, des abandonnés, le protecteur des mères dans l’attente de l’enfant qui va naître. C’est à lui qu’on confie en certains pays, les animaux (chevaux, bœufs…). Mais il est surtout intercesseur auprès de Dieu, de tous les hommes qui veulent se libérer de l’égoïsme et de l’orgueil." (Paroisse Saint Léonard en Limousin - diocèse de Limoges)
À Noblat dans le Limousin, saint Léonard, ermite ».

Martyrologe romain

Sites à consulter

ostensions Saint Léonard

ostensions limousines

nominis

tourisme Saint Léonard de Noblat