Notre-Dame du Suc

jeudi 9 février 2017
popularité : 6%


Pèlerinage à Notre-Dame du Suc
Le dimanche 2 Avril 2017



Le sanctuaire de Notre Dame du Suc, sur la commune de Brissac, se situe au nord du département de l’Hérault, à 50 km au nord de Montpellier, 70 km de Nîmes ou 25 km du Vigan, adossé au massif de la Séranne, en bordure des Cévennes méridionales, dans un secteur inscrit depuis 2011 au Patrimoine mondial de l’humanité .

Proche de la célèbre abbaye de Saint-Guilhem le Désert, à 100 km de l’abbaye de Sylvanès, à proximité de la grotte des Demoiselles et la grotte de Clamouse ainsi que du cirque de Navacelles, ce sanctuaire est un lieu de grâces, lieu de pèlerinages très fréquentés depuis le Moyen Âge.

Il a pour origine, au VIIIe siècle, la découverte dans un buis par un jeune bouvier, nommé « Jacobus » (Jacques), d’une petite statue de pierre transparente représentant Marie tenant l’enfant Jésus entre ses bras. Comme en d’autres sanctuaires mariaux, la statue, déplacée, revenait toujours à l’endroit où elle avait été trouvée, de sorte que c’est à cet endroit même que fut construite, par les bénédictins qui avaient alors un hospice à Brissac, la première chapelle.

Ce sanctuaire de Notre-Dame du Suc (suc, en patois languedocien signifiant tertre ou colline) dont l’historique fut retracé par l’abbé Fabre, fut dès lors le lieu de très nombreux miracles, dont les témoignages ont pu être eux aussi conservés.

Parmi ceux-ci, celui dont s’estima bénéficier Jean de Courdurier, né en 1632, conseiller du roi et son premier avocat général à la Cour des Aides à Montpellier, qui, après avoir invoqué Notre-Dame du Suc, eut un fils et, en remerciements, fit reconstruire la chapelle, en grande partie détruite par les huguenots, et fit sculpter une statue de Marie tenant l’enfant Jésus.

Après les troubles révolutionnaires, une nouvelle église fut élevée, toujours sur le lieu même de la découverte de la statue, respectant en cela la volonté de l’abbé Pierre Ranquie, curé de Brissac : « je veux, lui dit-il, que la Vierge trône sur le rocher où sous l’indication d’un de ses bœufs, le pâtre la découvrit resplendissante de lumière. »
En 1893, fut érigé le Calvaire et le Chemin de croix attenant, et en 1895, la statue monumentale de Notre-Dame, érigée à 500 mètres d’altitude, fut inaugurée.

Le 10 juin 1935, la Vierge Marie fut couronnée, au nom du pape Pie XI, par Monseigneur Gabriel Brunhes, évêque de Montpellier, assisté de Monseigneur de Llobet, archevêque d’Avignon, de Monseigneur Girbeau, évêque de Nîmes et de Monseigneur Durieu, évêque de VIVIERS, en présence de 35.000 fidèles.

Le dimanche 2 Avril 2017 aura lieu ) Notre-Dame du Suc le pèlerinage de Printemps de la paroisse Porte des Cévennes.

Programme

Marche vers le Sanctuaire. Départ de Ganges devant l’église à 7h30
9h devant l’église de Brissac
10h Confessions
10h30 Messe

Hors les jours de pèlerinage, la basilique est ouverte tous les dimanche après-midi.
Le sanctuaire et ses dépendances (terrasse, grotte de Lourdes, Vierge de la montagne) sont accessibles en permanence en journée.

Cantique à Notre-Dame du Suc

Vierge du Suc dont nos aïeux

ont chanté la gloire immortelle

Nous venons vous chanter comme eux

Et vous proclamer toute belle.

Ref : Ave, Ave, Ave Maria (bis)

Sur ces hauteurs, sur ce rocher,

Dominant les vallons la plaine

Qu’il est doux de vous contempler

De vous saluer, douce Reine !

Ref : Ave, Ave, Ave Maria (bis)

Qu’il est joyeux le pèlerin

Sous votre toit, ô Bonne Mère !

Il goûte le bonheur divin,

Il oublie un moment la terre.

Ref : Ave, Ave, Ave Maria (bis)

Qu’ils sont heureux vos chers enfants,

De gravir le nouveau Calvaire

Qu’ont érigé des cœurs fervents

Près de votre beau sanctuaire !

Ref : Ave, Ave, Ave Maria (bis)

En vous le peuple Cévenol,

Vierge Marie a confiance ;

Il est fier de fouler le sol,

Illustré par votre puissance.

Ref : Ave, Ave, Ave Maria (bis)

De ce sublime piédestal

Que vous dressa la Providence,

Daigne votre cœur virginal

Nous manifester sa clémence.

Ref : Ave, Ave, Ave Maria (bis)

Veillez sur nous, Mère d’Amour,

Et protégez notre Patrie ;

Accordez-nous d’aller, un jour,

Au Ciel vous chanter, Ô Marie !

Ref : Ave, Ave, Ave Maria (bis)

Sites à consulter

Notre Dame du Suc

image Notre Dame du Suc