Notre-Dame-du-Peuple

mardi 18 août 2015
par  Jean-François
popularité : 4%


Pèlerinage à Notre-Dame du Peuple à Draguignan (Var)
Chaque année, le 8 septembre, fête de la Nativité de la Vierge Marie



La Vierge Marie ayant protégé la population dracénoise de l’épidémie de peste qui sévissait dans la région provençale, une chapelle dédiée à Notre-Dame-du-Peuple fut édifiée en 1524 à Draguignan sous le consulat de Jean-Richard. Construite dans le style gothique, elle abrite le panneau central d’un retable de l’école niçoise des Brea (XVIe siècle) représentant une Vierge au rosaire.

Agrandie ultérieurement, elle fut complétée au XIXe siècle de sa façade actuelle.

Lieu de pèlerinages et de dévotion, elle contient de très nombreux ex-voto, témoignages de reconnaissance des dracénois et des pèlerins de passage.

A la suite d’une délibération du conseil de la ville, du 20 novembre 1588, une procession solennelle des paroisses se rendait chaque année, le 8 septembre, à Notre-Dame-du-Peuple. Ce furent les Minimes qui, établis près de la chapelle en 1619, desservirent le pèlerinage.

En 1632, l’un des religieux, le Père Charles Martelly fit sculpter une statuette de Notre-Dame, bénie par l’évêque de Fréjus.

Après la révolution, un particulier acheta la chapelle et en fit un magasin à fourrage, puis une poudrière. Ce n’est qu’en 1853 que le sanctuaire, racheté et restauré par le curé Nard, fut réaffecté au culte.

Et, à nouveau, en 1849, 1865 et 1884, la ville fut préservée du choléra, après que ses habitants eurent invoqué Notre-Dame-du-Peuple.

De nos jours comme autrefois, le maire de Draguignan, successeur des consuls, participe, le 8 septembre, avec toute la paroisse à la procession et à l’hommage rendu à Notre-Dame-du-Peuple, si chère à tous les dracénois.

Site à consulter

paroisse de Draguignan fêtons Notre Dame du Peuple