Notre-Dame des Miracles à Saint-Maur-des-Fossés

vendredi 9 octobre 2015
par  Jean-François
popularité : 4%


Pèlerinage à Notre-Dame des Miracles
à Saint Maur-des-Fossés (Val de Marne)
Le samedi 12 décembre 2015



Le pèlerinage à Notre-Dame des Miracles à Saint-Maur-des-Fossés remonte au XIe siècle, après que l’abbaye de Saint-Maur des Fossés y fut fondée, sous Clovis II, autour des reliques de Saint-Maur . Il fut durant des siècles l’un des plus populaires de toute la France. Au XIXème siècle, après l’intermède sanglant de la Révolution, il reprit avec vigueur, une fois la statue de Notre-Dame remise en place, attirant des pèlerins parfois aussi nombreux qu’à Lourdes. Significativement, les pèlerinages cessèrent à partir de 1968. Ils ne reprirent, lentement, qu’en 2000, lorsque l’église Saint Nicolas, qui abrite la statue depuis 1790, fut déclaré sanctuaire jubilaire et accueillit le premier pèlerinage des familles le 9 décembre.

Depuis 2002, le pèlerinage a lieu le samedi le plus proche du 8 décembre, grande fête mariale de l’Immaculée Conception. De très nombreuses grâces et guérisons se sont produites au fil des temps et en ce début de XXIème siècle en invoquant et en allant prier devant la statue de Notre-Dame des Miracles, réputée n’avoir pas été faite de main d’homme.

Notre-Dame des Miracles de Saint-Maur a inspiré bien des religieux et saints ; elle est l’inspiratrice de grands mouvements spirituels et de renouveaux catholiques, notamment après les désastreuses guerres de religion et la tourmente révolutionnaire. La vénérable Mère Mechtilde du Saint Sacrement y vint. L’abbé de Geslin, miraculé de Notre-Dame des Miracles, fut le fondateur du séminaire français de Rome. François Libermann trouva au pied de Notre-Dame des Miracles l’inspiration pour la fondation des Pères du Saint Esprit. De nombreux rois et reines de France y vinrent en pèlerins : Philippe Auguste, saint Louis, Louis XI ; la reine Anne d’Autriche y vint aussi, pour demander un fils pour la France.

Notre-Dame des Miracles est étroitement reliée à Sa qualité d’Immaculée Conception :si cette réalité extraordinaire fut consacrée par le pape Pie IX le 8 décembre 1854, sous forme de dogme, l’Église s’intéressa très tôt à cet aspect majeur de Marie : ainsi, au XVe siècle, le Pape Sixte IV, lui qui en outre accorda une importante indulgence aux pèlerins récitant l’oraison à Notre-Dame des Miracles devant la vénérable image. Son successeur Innocent X au XVIIe siècle accorda une indulgence plénière à ces mêmes pèlerins. C’est durant ce même siècle que fut fondée la Confrérie de Notre-Dame des Miracles, approuvée par Urbain VIII. : une confrérie de prêtres, constituée autour du Père de Condren et d’Adrien Bourdoise, à laquelle se joignirent notamment Monsieur Olier, saint Vincent de Paul, saint François de Sales.

Cette année, le pèlerinage, qui a lieu le samedi 12 décembre. Venons donc nombreux en l’église Saint Nicolas de Saint-Maur des Fossés- en ce qui est le seul grand pèlerinage marial d’Île-de-France- afin de contribuer au renouveau catholique, après les méfaits et excès de la pensée soixante-huitarde, qui ont conduit à une grave perte de la vraie foi.

Quelques jours auparavant, le 8 décembre 2015 s’ouvre une Année de Jubilé Extraordinaire de la Miséricorde. Le Pape François vient d’en publier la bulle, et un site dédié peut être consulté dès maintenant :

iubilaemisericordiae va

Le pèlerinage Notre Dame des Miracles, qui se tiendra le 12 décembre 2015, quelques jours seulement après l’ouverture de cette année de Jubilé, se veut le reflet de cet événement. Il sera centré sur Marie, Mère de Miséricorde.

Dans la prière du Salve Regina Marie est invoquée, à la fin, comme « Mater Misericordiae », Mère de Miséricorde.

Miséricorde à relier bien entendu au dimanche la Miséricorde Divine, fête instituée par St Jean-Paul II, à la demande de Sainte Faustine. Le Jubilé porte en sous-titre « Miséricordieux comme le Père ».

Qu’Il nous donne la grâce de L’imiter dans Sa grande Miséricorde !

Informations

Tel : 01 48 83 17 31

Les voies de pèlerinage vers Notre-Dame des Miracles

« Une nouvelle voie s’ouvre, depuis un lieu historique de notre diocèse,
le château de Vincennes.

Tout naturellement cette route est baptisée route St Louis et sa couleur de ralliement sera le blanc.

Pour les autres routes il n’y a pas de modification, vous pourrez choisir entre une demi douzaine de points de départ : église Saint Hilaire de La Varenne, Saint François de Sales à Adamville, Sainte Marie aux Fleurs et Saint Nicolas, mais aussi Créteil et Joinville. »

Sites à consulter

pèlerinage nd miracles

le rosaire saint Maur pèlerinage de Notre Dame des Miracles