Notre-Dame de Rocamadour à Camaret-sur-Mer

lundi 29 août 2016
popularité : 4%


Pèlerinage à Notre-Dame de Rocamadour
à Camaret-sur-Mer
Chaque année le premier dimanche de septembre



La chapelle actuelle dédiée à Notre-Dame de Rocamadour à Camaret-sur-Mer, dans le Finistère, fut construite de1610 à 1683, sur l’emplacement d’une première chapelle que fit bâtir Henry Plantagenêt, pèlerin du grand sanctuaire de Notre-Dame de Rocamadour dans le Lot.

La chapelle Notre-Dame de Rocamadour à Camaret-sur-Mer possède ainsi une double et remarquable caractéristique : elle est en lien étroit avec le grand sanctuaire marial de Notre-Dame de Rocamadour, l’un des plus importants pèlerinages de la Chrétienté médiévale ; elle est le lieu de départ de la voie maritime vers le sanctuaire de saint Jacques de Compostelle, au cap Finisterre espagnol.

Invoquée et priée par les marins bretons, Notre-Dame de Rocamadour a sauvé bien des vies au péril de la mer, comme en témoignent les nombreux ex-votos et maquettes de bateaux, dans la chapelle de Camaret-sur-Mer et à Rocamadour même, apportés par les marins rescapés venus remercier la Vierge de Rocamadour en son sanctuaire-mère. Ce n’est donc pas sans raisons que Notre-Dame de Rocamadour est tout particulièrement invoquée par les marins, comme par les pèlerins en route terrestre vers Saint-Jacques-de-Compostelle.

JPEG - 22 ko

Dans la chapelle Notre-Dame, une des chapelles du sanctuaire de Rocamadour, dans le Quercy, à proximité de la Voie du Puy menant à Saint-Jacques de Compostelle, se trouve, suspendue par une anse à la voûte de la nef, une cloche, antérieure au IX ème siècle, forgée dans une feuille de fer d’un centimètre d’épaisseur, de 24 cm de hauteur et 33 cm de diamètre, unique en son genre, puisque, à la hauteur où elle est placée et sans chaîne, elle ne peut pas être actionnée de main d’homme. Cette cloche miraculeuse ne sonne que lorsqu’un miracle se produit en mer, en réponse à une invocation à Notre-Dame de Rocamadour par un ou des marins ou voyageurs en péril en mer.

JPEG - 19.3 ko

En 1534, le grand explorateur et découvreur du Canada, Jacques Cartier, invoqua Notre-Dame de Rocamadour pour sauver son équipage, à bord de « La Grande Hermine », sur le point de mourir du scorbut, plusieurs hommes étant déjà morts ; ce fut alors que l’équipage en péril fut providentiellement sauvé. Un ex-voto a été apposé en reconnaissance à la Vierge de Rocamadour. le « Livre des miracles de Rocamadour » relève ainsi, parmi les noms de Bretons sauvés du péril de la mer et des expéditions en mer en ayant invoqué Notre-Dame de Rocamadour, celui de Jacques Cartier, ceux aussi de Louis Le Bail de Pont-Scorff en 1544, Le Commodet de Bréhat en 1554.

Aussi, Jacques Cartier, qui avait fait voeu de se rendre en pèlerinage à Rocamadour s’il était exaucé, se rendit à cheval, depuis Saint-Malo, remercier Notre-Dame de Rocamadour. En mémoire de ce fait, en 2008, un ex-voto, réplique du navire de Jacques Cartier, fut offert par la ville de Rocamadour à celle de Québec, à l’occasion du 400e anniversaire de la fondation de cette dernière.

Une confrérie de Rocamadour a œuvré à Camaret-sur-Mer jusqu’en 1789. Dans une bulle datée de 1373 du pape Grégoire XI, le pape accorde des indulgences à toute personne qui aiderait de ses deniers « à la réparation d’une chapelle du diocèse de Quimper, sur le territoire de la paroisse de Camaret, dédiée à la Bienheureuse Vierge Marie, sous le vocable de Rocamadour … ».

La chapelle fut réparée, restaurée à plusieurs reprises, en 1527, 1610, 1647, 1648 et 1910. Elle ne le fut exceptionnellement pas après que son clocher eût été, en son sommet, détruit par un boulet de canon anglais, lors de la bataille de Trez Rouz en 1694 ; il n’a en effet jamais été reconstruit en mémoire du fait rapporté selon lequel “Notre Dame de Rocamadour renvoya le boulet sur le vaisseau responsable, qui coula aussitôt.

Sur son sillon, abritant le port, la chapelle Notre-Dame de Rocamadour, avec son clocher tronqué, est ainsi indissociable du port de Camaret-sur-Mer et de sa tour Vauban, tout comme elle l’est du cœur des bretons.

C’est le premier dimanche de septembre que se déroule, chaque année, à Camaret le Pardon de Notre-Dame de Rocamadour. Cette fête religieuse très suivie voient alors les bretons venir honorer, prier, remercier Notre-Dame de Rocamadour. Elle voit aussi les bateaux arborer leur “grand pavois” pour aller escorter le canot, à bord duquel les autorités religieuses, civiles et militaires vont déposer dans la baie une couronne de fleurs à la mémoire des marins disparus.

Cette année, le Pardon à Notre-Dame de Rocamadour aura lieu à Camaret le dimanche 4 septembre prochain.

Sites à consulter

Camaret sur Mer tourisme la chapelle

ex votos marins

Crozon Bretagne chapelle Notre Dame de Rocamadour

infoBretagne Camaret sur Mer

Camaret sur Mer patrimoine religieux

lavieb-aile Ex votos et maquettes de procession de la chapelle Notre Dame de Rocamadour à Camaret

Rocamadour Compostelle dévotion à la Vierge de Rocamadour sur le camino

la dépêche du midi Rocamadour cloche sonne marins sauvés en mer

jeunes cathos une expérience spirituelle de la mer

JPEG - 27.4 ko