Notre-Dame de Rocamadour

mercredi 17 juin 2015
popularité : 4%

NOTRE-DAME DE ROCAMADOUR (Lot)



31e Pèlerinage de la Saint-Louis


JPEG - 296.5 ko Le pèlerinage de Rocamadour a débuté au début du XIe siècle et l’église Saint-Sauveur a été érigée en basilique en 1913. C’est pourquoi, du 25 mars au 8 décembre 2013, un Jubilé du millénaire est célébré à Rocamadour. Mais l’histoire spirituelle du sanctuaire remonte aux premiers siècles du christianisme : Zachée (le Zachée de l’Evangile selon Saint Luc, qui donna l’hospitalité à Jésus Lui-même) serait venu s’y retirer ; plus tard, un oratoire y aurait été édifié, animé par les moines bénédictions de Marcilhac-sur-Célé. En 1105, le Pape Pascal II fait état du pèlerinage « à la Bienheureuse Vierge Marie de Rocamadour » et Rocamadour devient un des quatre grands pèlerinages de la Chrétienté, avec Jérusalem, Rome et Saint-Jacques-de-Compostelle. En 1166, découverte devant l’oratoire de Notre-Dame du corps intact d’un ermite, considéré comme étant celui de Saint Amadour : « A peine eut on creusé la terre que le corps du bienheureux Amadour fut retrouvé dans son intégrité et c’est dans la même intégrité qu’il fut placé à l’église ». En 1172, les moines bénédictions rédigent le Livre des miracles (126 miracles authentifiés). Avec la venue de Saint Louis et de sa mère, Blanche de Castille, en 1244, le pèlerinage acquiert une dimension nationale et bientôt européenne. Le sanctuaire comprend sept chapelles, une crypte et un monastère, édifiés pour la prière, la dévotion à la Vierge Marie, la Vierge noire de Rocamadour- du XIIe siècle- et l’accueil des pèlerins.

JPEG - 214.4 ko Henri II d’Angleterre y vint, de même que Alphonse III du Portugal, Saint Bernard, Saint Dominique, saint Antoine de Padoue, Jacques Cartier, Francis Poulenc, Edmond Michelet et Sœur Emmanuelle. Les actes de sacrilège des Huguenots et la tourmente de la révolution française ont mis le sanctuaire en péril, mais la ferveur populaire s’y exprime aujourd’hui à nouveau ; la Vierge Marie continue d’y exaucer les prières des pèlerins et de susciter des conversions. Nombreux sont aussi les pèlerins du Chemin de Saint-Jacques qui passent par Rocamadour, prenant le GR 6 et le GR 64. Tous peuvent en tout cas porter la sportelle, insigne du pèlerin à Rocamadour, représentant la Vierge Marie et l’Enfant Jésus.

Le site de Rocamadour avec son sanctuaire, est inscrit au patrimoine mondial de L’UNESCO, en lien avec les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, dont il est indissociable depuis un millénaire. Il est également labellisé Grand site de France.

Le 31e pèlerinage de la saint-Louis est organisé par l’Institut du Christ-Roi Souverain Prêtre.

Il aura lieu le samedi 8 août 2015. Toutes précisions et modalités d’inscription figurent sur le dépliant joint au présent article. Une marche de nuit de Baladou à Rocamadour est possible pour ceux qui le souhaitent (renseignements :
baladou@icrsp.org)


Documents joints

PDF - 814.3 ko
PDF - 814.3 ko