Notre-Dame de Picheloup

jeudi 2 juin 2016


Pèlerinage à Notre-Dame de Picheloup
à Arnaud-Guilhem
Le 25 juin 2016
« Notre –Dame de Picheloup, Mère de la miséricorde, du pur Amour et de la sainte Espérance, priez pour nous, priez pour la France, priez pour le monde entier »



A Arnaud-Guilhem, non loin de Saint-Martory et de Saint-Gaudens, en Haute-Garonne, la sainte Vierge Marie apparut en 1859 à quatre fillettes. Ce fut le 23 juin 1859 que Félicie Cavé, 9 ans, Marie-Anne et Marie-Françoise Bernadet, 10 et 8 ans, et Jeanne-Marie Sarlabous, 11 ans virent, pour la première fois, la Vierge Marie, toute de blanc vêtue, les mains jointes.

Se désignant aux enfants sous le nom de « Marie du Ciel », elle leur expliqua que pour la rejoindre au Paradis, « il ne faut plus faire de péchés ». Elle leur dit aussi : « Ce sont les pêcheurs qui me font pleurer, mais qu’ils viennent à moi ; je suis la mère de Miséricorde, du pur amour et de la sainte Espérance ».

Lors de cette première apparition, le 23 juin 1859, la sainte Vierge était accompagnée de saint Pierre et saint Jean.

Les apparitions d’Arnaud-Guilhem se sont succédé sur une période d’ environ 18 mois. Marie-Anne Bernadet est morte en 1862. Visiblement animées d’une grande foi, sa sœur Marie-Françoise, Félicie Cavé et Jeanne-Marie Sarlabous sont entrées dans les ordres, devenant respectivement sœur Marie du Bon Pasteur, sœur Marie de la Réparation et sœur Marie-Aimée.

Soeur Marie du Bon Pasteur bénéficia en outre d’apparitions de Notre-Seigneur, entre 1871 et 1877. Jésus lui demanda notamment de prier souvent ainsi : « Père infiniment bon, qui voudriez sauver tous vos enfants, Doux Jésus, pour votre gloire, pour l’honneur de votre Mère et pour l’amour des âmes que vous avez rachetées de votre sang, hâtez l’accomplissement des désirs de votre Coeur ; et par le Coeur Souffrant de votre Mère Immaculée, répandez sur le monde entier ce torrent de paix, de miséricorde et d’amour que vous ne pouvez plus contenir. »

Le curé du village se montra convaincu que les fillettes disaient la vérité, mais l’archevêché ne suivit pas, en dépit du souhait exprimé par le Pape Pie IX. Ces apparitions ne sont donc pas, à ce jour, officiellement reconnues par l’Eglise.

Une Association des amis de Notre-Dame de Picheloup, créée en 2003, veille à l’entretien du site et sur la vierge Marie d’Arnaud-Guilhem et a pour objectif la construction d’une chapelle dédiée à la Vierge Marie, expressément demandée par Notre-Dame : la Sainte Vierge demanda en effet de faire construire une chapelle sur le lieu de la première apparition et d’y être invoquée sous le vocable de Notre-Dame des Sept Douleurs. Elle demanda aussi que soit gravée en lettres d’or cette inscription : « Ce sont les pécheurs qui me font pleurer ; mais, qu’ils viennent à moi, je suis la Mère de la Miséricorde, du pur Amour et de la sainte Espérance ».

Le pèlerinage a lieu chaque année, à une date proche du 23 juin. Ce sera cette année le samedi 25 juin.

Programme

10h30 Adoration à l’Eglise paroissiale
11h Messe
12h30 Repas partagé suivi de l’AG
14h30 Sur le site de Picheloup : Procession et méditation du chapelet des 7 Douleurs

Informations

Association des amis de Notre-Dame de Picheloup, tél.05 61 87 04 61 ou mairie d’Arnaud-Guilhem, tél.05 61 90 31 83

Sites à consulter

Picheloup

la dépêche Saint Martory la Vierge qui surgit des bois

soeurs Marie Joseph Notre Dame de Picheloup


Documents joints

PDF - 444.6 ko