N D de Maillane

samedi 17 août 2013
popularité : 4%


N-D de GRACES de MAILLANE (Bouches-du-Rhône)
Pèlerinage les 28 et 29 août 2013



« Notre-Dame de Grâce, que votre regard de bonté et de miséricorde
se pose sur chacun de nous »

Au mois d’août 1854, après des années d’épidémies dans l’Europe entière, le choléra fit en France de terribles ravages et, le 13 août, il sévit à Maillane. Le désastre y était d’autant plus sensible que le village ne comptait que mille cinq cents habitants, chaque victime causait un vide marqué. Devant l’impuissance à contenir le fléau qui tuait sans relâche, quelques Maillanais comprirent que leur seul recours était Notre-Dame de Grâce dont la statue avait été reléguée dans une salle de classe de l’école des religieuses. Le 28 août au soir, dix habitants du village et les prêtres de la paroisse partirent chercher la statue de Notre-Dame de Grâce pour faire une humble procession de pénitence au chant du « Miserere » dans les rues du village en s’arrêtant devant chaque maison où se trouvait un malade : sur les cent dix personnes qui n’avaient pas quitté Maillane, trente étaient malades et huit à l’agonie. Arrivés sur la place de l’église, il y avait une soixantaine de personnes qui, avec les prêtres, entonnèrent la très ancienne prière :

JPEG - 16.8 ko « Sub tuum praesidium… » (Sous ta garde, ô Notre Dame, cous cherchons un sûr abri…) A ce moment-là, tous les cholériques, y compris les agonisants, sentirent leurs forces revenir et tous guérirent. Aucun nouveau cas ne se déclara. Depuis lors, Maillane a toujours été préservé du fléau qui réapparut plusieurs fois encore en France et surtout en Provence, jusqu’à la fin du XIXème siècle.

C’est pourquoi les Maillanais vouent à Notre-Dame de Grâce une « impérissable reconnaissance » et continuent à l’honorer d’une manière toute particulière lors de l’anniversaire du miracle. Jamais, malgré différentes vicissitudes, les Maillanais n’ont interrompu leur fidélité dans ces fêtes de reconnaissance.

JPEG - 39.1 ko En 1993, les habitants de Maillane signèrent un livre d’or et déclarèrent une année sainte pour préparer le couronnement de Notre-Dame de Grâce. Le 4 septembre 1995, Mgr. Panafieu, alors archevêque d’Aix-en-Provence, au cours d’une messe pontificale, couronna la statuette de Notre-Dame de Grâce devant quatre mille fidèles.

Maillane est aussi le village du poète Frédéric Mistral, prix Nobel, qui naquit et mourut en ce village typiquement provençal.

Les 28 et 29 Août 2013, le pèlerinage de Notre Dame de Grâce de Maillane commémorera le 159e anniversaire du miracle de la Sainte Vierge Marie dans ce village provençal (voir ci-dessous, documents joints)

D’après Michel JANVA

Sources

Pèlerinage
Autre site

Sites à consulter


Détails du pèlerinage
Notre-Dame de Grâces
Paroisse Saint Michel
Pèlerinage Maillane
Salon belge


Documents joints

Programme du pèleriange
Programme du pèleriange
Prière à Notre-Dame
Prière à Notre-Dame