Notre-Dame de Font-Romeu

lundi 20 mars 2017
popularité : 4%


Pèlerinage à Notre-Dame de Font-Romeu
à Font-Romeu-Odeillo
Les 2 juillet, 15 août, 8 septembre
et pour la fête de la Très Sainte Trinité



Le mot « romeu » désigne en patois un pèlerin de Rome et de manière extensive tout pèlerin. La Font-Romeu signifie ainsi la fontaine du pèlerin. La source se trouve derrière le maître-autel, sous la niche où fut découverte, en 1113, la statue de Notre-Dame. Cette découverte fut rapportée par le curé de Font-Romeu au XVIIIe siècle :

« Un troupeau de gros bétail d’Odeillo était en dépaissance, sous la garde d’un bouvier. Or il arriva qu’un taureau s’esquivait fréquemment du reste du troupeau et se rendait auprès d’une fontaine, creusant avec feu le sol et poussant des beuglements extraordinaires. Le bouvier mettait tout en oeuvre pour le rappeler de peur qu’il ne s’égarât. Poussé à bout, le bouvier allait un jour déchaîner contre lui sa fureur et ses coups lorsque, au sentiment de colère qui l’anime, succède la curiosité. Il observe alors le taureau et découvre dans la fontaine l’image de la Vierge que le taureau avait tant de fois signalé. Transporté de joie, il court vers la paroisse d’Odeillo annoncer le miracle. La communauté d’Odeillo rendit grâce à ce miracle en construisant une chapelle en ce lieu. »

En 1001, le comte de Cerdagne, Guifré, fonda sur les contreforts du Canigou le magnifique monastère de Saint Martin qu’il dota en 1007 de toutes les possessions d’Odeillo, d’Egat et de Targasonne. C’est depuis ce haut-lieu que la dévotion à Marie se répandit alentours. A Font-Romeu, l’église primitive fut élevée en 1035 par le même Guifred, comte de Cerdagne. Elle fut agrandie, par étapes, de 1535 à 1686. Le clocher fut surélevé en 1730 et les contreforts montés en 1741.

La statue de Notre-Dame dut être confiée aux habitants d’Odeillo, qui acceptèrent cependant de la céder au sanctuaire de Font-Romeu, de la fête de la Trinité jusqu’au 2 juillet, fête de la Visitation. C’est ainsi que des processions, appelées Aplechs".
Les principaux aplechs étaient ainsi le dimanche de la trinité (« El Pajar ») et le 2 juillet, fête de la visitation, mais aussi le 3e dimanche après la Pentecôte (« Canta » des malades), le 4 août, fête du couronnement de Notre-Dame, le 15 août, fête de l’Assomption et le 8 septembre, fête « del Baixar », devenue fête de Font-Romeu.

Le bienheureux pape Pie IX dota ce pèlerinages d’indulgences plénières, aux pèlerinages des 24 juin (fête de saint Jean-Baptiste), le 2 juillet, 15 aout et 8 septembre.

Le couronnement de la Vierge et de l’Enfant Jésus eut lieu les 4 et 5 août 1926 , en présence d’une foule considérable, sous la présidence du cardinal Louis Dubois, archevêque de Paris.

Les principaux pèlerinages à Notre-Dame de Font-Romeu (Pyrénées-orientales) se déroulent chaque année les 2 juillet, 15 août et 8 septembre, ainsi que le dimanche de la Sainte Trinité : elle quitte alors sa résidence principale, l’église paroissiale d’Odeillo, pour être « montée en estive » à l’Ermitage. Elle y est alors vénérée jusqu’au 8 septembre, fête de sa Nativité. Le dimanche le plus proche de cette fête de la Nativité, elle revient à Odeillo, en une procession forte de nombreux pèlerins et de l’évêque du diocèse.

Sites à consulter

Ermitage Font Romeu

Pyrénées catalanes Ermitage Font Romeu

petit patrimoine