Notre-Dame de Folgoët

vendredi 17 juillet 2015
par  Jean-François
popularité : 4%


Grand Pardon de Notre-Dame du Folgoët (Finistère)
Chaque année le premier dimanche de septembre



Ce Pardon, jouissant d’une grande notoriété en Bretagne, a pour origine l’histoire d’un jeune garçon, appelé Salaün, traduction bretonne de Salomon, reconnu comme simplet par le village, comme par le maître d’école de Lesneven, le bourg voisin. L’instituteur le renvoya, convaincu que le garçon était incapable d’apprendre. De fait, rien ne semblait susciter d’éveil en lui, hormis sa dévotion à la Sainte Vierge. Les seuls mots qu’il avait à la bouche étaient : « Ave Maria ! » et il les répétait inlassablement.

Une fois ses parents décédés, il dut faire l’aumône de quignons de pains pour survivre et alla se réfugier dans les bois voisins, dans un arbre creux. Passant pour simplet ou fou, le bois où il s’était installé prit vite le nom de « Bois du Fou », « Fol Coat » en breton, d’où Folgoët.

A sa mort, on l’enterra et il tomba dans l’oubli, jusqu’à ce que, bien plus tard, en plein hiver, un lys immaculé apparut dans le cimetière, au dessus de la tombe où Salaün était enterré. De plus tous, notamment le clergé local et même l’abbé de l’abbaye de Landévenec, purent observer que le lys blanc portait, sur ses pétales, les mots, inscrits en lettres d’or : « Ave Maria ! ».

L’intervention de la Sainte Vierge ayant été ainsi identifiée, Jean de Montfort promit d’élever un sanctuaire sur la tombe de Salaün, si la Vierge marie lui accordait la victoire dans sa lutte contre son rival pour asseoir son hégémonie sur la Bretagne. La victoire acquise, une basilique dédiée à Notre-Dame du Folgoët fut construite, au XVe siècle, et un pèlerinage fut rapidement organisé autour des foules qui accouraient sur les lieux, chaque année le 8 septembre, fête chômée dans le Léon depuis le XVIe siècle.

Le sanctuaire, qui survécu à la révolution, est redevenu lieu de pèlerinage, chaque année le dimanche le plus proche de la fête de la Nativité de Notre-Dame. La statue de Notre-Dame du Folgoët fut couronnée en 1888.

La basilique Notre-Dame du Folgoët, de style gothique flamboyant, possède deux clochers de tailles très inégales, dont l’un est l’un est finement sculpté, assorti de clochetons, d’une hauteur plus de 50 mètres. Parmi toutes les beautés de ce sanctuaire, le jubé en pierre sculpté, est admirable.

Ce beau pèlerinage nous rappelle aussi combien la Sainte Vierge aime tous ses enfants, particulièrement les plus simples d’entre eux et ceux, handicapés mentaux, que le monde d’aujourd’hui aurait vite tendance à éliminer.

Programme du Pardon des 5 et 6 septembre 2015

Samedi dès 18h : messe bretonne. 21h30 : procession aux flambeaux et célébration de la lumière.

Dimanche : 8h, 9h, et 18h : messe à la Basilique. 10h30 : grand messe à la chapelle des Pardons. 14h : chapelet médité à la Basilique. 15h : procession des paroisses avec croix et bannières, vêpres en plein air à la chapelle des Pardons.

Informations

Tel 02 98 83 15 32
Courriel sanctuaire.lefolgoet@gmail.com

Adresse 29260 Le Folgoët

Sites à consulter

tourisme Lesneven Pardon de Notre Dame du Folgoët

linternaute Basilique Notre Dame du Folgoët

Le Folgoët la Basilique