Le Feu de Saint-Clair à La Haye-Routot

mercredi 3 juin 2015
par  Jean-François
popularité : 4%


Pèlerinage du Feu de Saint-Clair
à La Haye-Routot (Eure)
le 16 juillet de chaque année



Un très ancien pèlerinage du Feu de Saint Clair se déroule chaque année, le 16 juillet, à La Haye-Routot (Eure), autour d’une procession, d’une messe et d’un grand feu, allumé à partir d’un bûcher de 15 mètres de haut.

La cérémonie du feu de Saint-Clair, spectaculaire, constitue une véritable tradition, entretenue par la Confrérie de charité de La Haye-de-Routot, fondée en 1494,qui a pour patron saint Clair, tout comme une vingtaine de Confréries en Normandie.

Programme

Le programme est immuable. La journée du 16 juillet se prépare, le dernier samedi de mai, par l’abattage des peupliers nécessaires à l’érection du bûcher, haut de 15 mètres. Le samedi suivant, les arbres sont débités sur la base de mesures faites en pouces et en pieds, tout comme avant la révolution. Les bûches sont ensuite mises à sécher, dans le cimetière.

Le 16 juillet, au matin, les Frères, membres des Confréries de Charité, construisent le bûcher haut de 15 mètres, surmonté d’une croix, sans engins mécaniques, ni clous, ni vis.

Le soir du 16 juillet :

  • à 22h, Messe
  • à 23h, procession conduite par les Confréries, portant les reliques de Saint Clair, passant par deux très vieux ifs, exceptionnels avec leur sanctuaire à la Vierge Marie
  • embrasement du bûcher, après bénédiction par le curé
Saint Clair

Saint Clair, moine bénédictin anglais né en 845 à Olchestria (Angleterre), la future ville de Rochester (Kent). Fuyant le mariage, contraire à sa vocation de moine, s’installa en France à l’abbaye de Négreville (Manche), avant de prendre à nouveau la fuite pour échapper aux assiduités encombrantes d’une femme. Cette dernière, sous l’emprise de la colère et de la passion, envoya des mercenaires pour tuer le saint homme. C’est ainsi que les soldats le décapitent le 4 novembre 884, à Saint-Clair-sur-Epte.

Mais le saint décapité emporta lui-même sa tête et la plongea dans la fontaine située près de son ermitage, avant de venir s’allonger avec sa tête en la chapelle. Depuis lors, des miracles se produisirent auprès de cette fontaine, réputée pour soigner tous les maux des yeux.

Saint Clair est particulièrement vénéré en Normandie, dans le diocèse de Rouen. il l’est également à Paris et Beauvais. Le lieu de culte source se situe à Saint-Clair-sur-Epte, actuellement dans le Val d’Oise, où les Normands voisins viennent toujours vénérer le saint.

Les Confréries de Charité

Les Confréries de Charité constituent de grandes et belles œuvres d’authentique charité chrétienne. Nées au 12e siècle, elles n’ont cessé de montrer leur utilité. Elles jouèrent notamment un rôle majeur lors des grandes épidémies de peste et de choléra, qui sévirent aux 15e et 16e siècles. Les Frères membres des Confréries, laïcs de religion catholique, enterraient en effet gratuitement les morts, consolaient les familles éplorées, après avoir accompagné les cercueils et les dépouilles mortelles de leurs domiciles respectifs à l’église.

Une belle illustration du haut degré de charité dont ils témoignèrent et dont ils témoignent aujourd’hui encore, eut lieu durant les périodes d’épidémies de peste et de choléra, durant lesquelles ils continuèrent, au risque de leur vie, à enterrer les morts frappés par ces fléaux.

Interdites à la révolution, elles revirent le jour dès 1796-1797.

Elles constituent en effet de beaux témoignages, dans le quotidien de la vie, de la charité chrétienne, s’exerçant gratuitement, avec amour, dans une parfaite continuité, bien avant l’institution des Pompes funèbres, qui sont, quant à elles, loin d’être gratuites ! Souhaitons donc que ces Confréries de la Charité continuent à recruter les membres dont elles ont besoin. Une belle forme de service au prochain pour ceux qui souhaitent s’investir au service de Dieu.

La Confrérie de la Charité de la Haye-de-Routot, fondée en 1494, a pour patron saint Clair. Elle assure, comme toutes les Confréries de même type, les enterrements. C’est elle aussi qui prend en charge tous les préparatifs et toute la cérémonie du Feu de Saint Clair, le 16 juillet.

Sites à consulter

le feu de saint Clair

mairie confrérie charité

la Haye de Routot

saint clair