Grand Pardon Saint Yves à Tréguier

mercredi 16 mars 2016
popularité : 6%


Grand Pardon Saint Yves
à Tréguier le 22 mai 2016
« Saint Yves, visage de la Miséricorde du Père »



L’un des plus grands Pardons de Bretagne a lieu à Tréguier, capitale du Trégor, dans le département des Côtes d’Armor, généralement le troisième dimanche du mois de mai, au plus près du 19 mai, jour de sa montée au Ciel et de sa fête. Une grande procession accompagne la chasse de ses reliques ,son Chef contenu dans un reliquaire, jusqu’en sa paroisse natale voisine, Minihy Tréguier.

La grande procession rassemble, autour des bannières, des représentants des professions juridiques, avocats, juges, dont Yves est le saint Patron. C’est en effet, après avoir fait des études de droit, qu’Yves fut nommé simultanément curé de paroisse et official, c’est-à-dire juge ecclésiastique. Il se montra toujours fidèle à la maxime que lui enseigna sa mère : « ’Vivez mon fils de telle manière à devenir un saint ».

Sans cesse bienveillant et accueillant pour les plus pauvres, les mendiants et les malheureux, qu’il hébergeait chez lui, il se montra d’une telle bonté, bienveillance que sa réputation lui attira des foules entières. Il sut toujours appliquer le droit avec miséricorde. En tant que juge, il exerça ses fonctions en recherchant constamment à concilier les points de vue, dans le respect de la justice et du bien commun, gratuitement pour les plaideurs démunis qu’il conseillait de surcroît.

Saint Patron de la Bretagne, il fut canonisé le 19 mai 1347 par le pape Clément VI. La Messe solennelle pour le Grand Pardon de Saint-Yves a lieu à Tréguier, en la remarquable cathédrale Saint Tugdual, du nom de ce moine originaire d’Irlande, fondateur puis Père abbé du monastère breton de Landreger, puis évêque de Tréguier.

Le pèlerinage 2016 à Saint Yves est placé sous la présidence du nouvel évêque de Quimper-Léon, Mgr Laurent Dognin. Il a pour thème : « Saint Yves, visage de la Miséricorde du Père ».

La date de ce Grand Pardon est exceptionnellement fixée cette année au 22 mai, le 4e dimanche de mai, et non pas comme traditionnellement le 3e dimanche de mai du fait que le 1er dimanche est le 1er mai.

Par ailleurs, le samedi 28 mai qu’aura lieu le Pardon de Saint Yves, en l’église Notre-Dame-des-Champs à Paris. Ce pardon parisien a repris depuis le samedi 19 mai 2012, date à laquelle la Mission Bretonne relança la tradition des pardons de la Saint Yves en l’église Notre-Dame-des-Champs, ancienne paroisse des Bretons de Paris.

Programme du Grand Pardon de Tréguier

10h : grand messe pontificale concélébrée, à la Cathédrale, Place du Martray
suivie de la procession du chef de St Yves.
11h45 : messe
Chapelet médité
16h vêpres et salut du Saint Sacrement

Minihy-Tréguier

8h30 : messe en breton
10h30 : grand messe

Pardon de Saint-Yves à l’église Notre-Dame-des-Champs samedi 28 mai à 15h00

messe français-latin-breton et musique bretonne.

Le samedi 19 mai 2012, la Mission Bretonne relança la tradition des pardons de la Saint Yves en l’église Notre-Dame-des-Champs, ancienne paroisse des Bretons de Paris. Cette année, ce sera le samedi 28 mai qu’aura lieu le Pardon de Saint Yves, en l’église Notre-Dame-des-Champs à Paris.

Saint Yves

Yves Hélory, prêtre et juge en Bretagne (✝ 1303)
« Il était le fils d’un chevalier breton. Orphelin très jeune, il est élevé par sa mère*. Puis il s’en vient à l’Université de Paris. Très doué, il y étudie les arts, c’est-à-dire les lettres, la théologie pour être prêtre, et le droit. Ayant parachevé ses études dans la prestigieuse faculté de droit d’Orléans, il revient au pays. On le nomme à la fois curé de Trédrez, petite paroisse près de Saint Michel en Grèves et official (juge ecclésiastique) à Tréguier. Sous l’influence de moines franciscains avec qui il a de longues discussions sur la perfection et la pauvreté, il se décide à partager ses ressources avec les pauvres. Juge, il assume ses fonctions dans un esprit de conciliation et de justice et, gratuitement, se fait le conseiller ou le défenseur des plaideurs démunis, gardant, sous les attaques parfois acerbes de ses collègues d’en face, une joyeuse égalité d’humeur. Fidèle à l’exemple des saints, saint Martin entre autres, à une vie de prière centrée sur l’Eucharistie et l’étude de l’Écriture Sainte, il s’adonne aussi à la prédication, souvent dans plusieurs paroisses le même jour, et à l’assistance spirituelle. Sa maison, le manoir de Minihy, devient un abri pour les pauvres. On l’appelle ’le prêtre saint’. Après sa mort, il connaîtra un culte populaire très fervent, en Bretagne et bien au-delà ».

Martyrologe romain

Saint Tugdual

« Tugdual était un moine qui vivait au VIe siècle au pays de Galles. Les invasions de son pays par les anglo-saxons vont le contraindre à s’exiler. C’est ainsi qu’il débarque dans la région de Brest avec quelques autres moines et Pompée, sa mère. Il y fonde une première communauté monastique, puis il parcours le Léon et arrive ici en Trégor, où il décide d’établir un autre monastère, auquel il donne le nom de « Landreger » (ce qui signifie « Monastère des trois rivières »). Landreger est aujourd’hui encore le nom en langue bretonne de la ville de Tréguier.

Une petite cité se forme autour du monastère et quelques années plus tard le Père Abbé Tugdual est nommé évêque. L’église abbatiale devient alors la cathédrale de l’Évêque de Tréguier.

La statue de Saint Tugdual le représente terrassant un dragon, l’un des symboles du péché, du mal, de l’impiété. Cette figuration est reprise pour beaucoup de saints et de saintes, comme Saint Michel et Saint Georges, Saint Corentin, Sainte Marguerite d’Antioche, etc … »

Sites à consulter

fonds saint Yves

saint Tugdual catholique Grand Pardon de Saint Yves

tourisme Bretagne Grand pardon de saint Yves

mission bretonne pardon de la saint Yves

nominis

tourisme 22 catholique

Saint Brieuc Tréguier catholique