Fête de Notre-Dame du Sacré-Cœur

jeudi 2 mars 2017


Pèlerinage à Notre-Dame du Sacré-Cœur
Fête de Notre-Dame du Sacré-Cœur
Le dernier samedi de mai



Venir en pèlerinage à Notre-Dame du Sacré-Coeur à Issoudun (Indre) est toujours source de grâces. La fête de Notre-Dame du Sacré-Coeur, le dernier samedi du mois de mai, soit cette année le 27 mai, est à cet égard une belle opportunité.

Le 15 août en est une autre, avec la fête de l’Assomption de Marie. La troisième date majeure est celle du grand pèlerinage national, le premier samedi de septembre, soit cette année, le 2 septembre.

« L’année de pèlerinage 2017 est marquée par cette contemplation renouvelée du vocable de Notre-Dame du Sacré-Coeur afin de bien comprendre que Marie est, pour chacun de nous, un guide sûr pour devenir les « disciples-missionnaires » du Christ en ce monde. L’expérience (depuis cent soixante ans) des pèlerins qui viennent à Issoudun est qu’on ne prie jamais en vain Notre-Dame du Sacré-Coeur. Elle vient toujours en aide au cœur de situations difficiles, voire désespérées. Elle nous ouvre à l’espérance. »

Une spiritualité mariale pour notre temps

L’année 2017 sera marquée par l’anniversaire des 160 ans du titre de Notre-Dame du Sacré-Coeur. Les enseignements et les célébrations seront marquées par la thématique suivante : « une spiritualité mariale pour notre temps » ou comment Notre-Dame nous conduit à connaître le Christ. Elle nous fait entrer dans le mystère du Christ et de l’Église. Notre-Dame du Sacré-Coeur : c’est plus qu’un nom… C’est un chemin spirituel qui dit la place et le rôle de Marie dans la vie du chrétien. Un livret sera remis aux pèlerins pour pouvoir entrer dans cette découverte et marcher avec celle qui est « la première en chemin », à la suite du Christ ressuscité.
L’année des pèlerinages à Issoudun sera sous le signe des cent soixante ans de Notre-Dame du Sacré-Coeur. Le P. Auguié, recteur de la basilique, nous invite à fêter un bon anniversaire à Notre Dame, en faisant mémoire de ce nom connu dans le monde entier et qui a pris naissance à Issoudun.

On pourrait facilement dire que l’histoire du nom « Notre-Dame du Sacré-Coeur » remonte à la naissance du père Jules Chevalier. En effet, devant faire face à la pauvreté, madame Chevalier est allée déposer son fils dans un couffin au pied de la statue de Notre-Dame des Miracles dans l’église de Richelieu. « Bonne mère, occupe-toi de lui car je n’ai rien à lui donner ». Le curé de l’époque, alerté par les bruits de l’enfant, aida la famille à faire face à une situation difficile. J’aime à penser que Notre Dame « a parlé » à cet enfant qui deviendrait le « Serviteur de Dieu Jules Chevalier ». Sans doute a-t-elle gravé dans son cœur la consigne qu’elle avait donnée aux serviteurs de Cana : « Faites tout ce qu’Il vous dira ».

Bien plus tard, au grand séminaire de Bourges, lorsque le P. Chevalier fit la découverte de la dévotion au Sacré-Coeur qui allait bouleverser sa vie. Il fonda une association de séminaristes pour vivre de cette spiritualité. « Il voulait qu’on dise : « Chevaliers du Sacré-Coeur et de Notre-Dame ». C’était trop long, on prit l’habitude de dire : « … du Sacré-Coeur », tout court. Mais quand le Christ lui fut révélé comme l’Amour fait homme, la place que tenait Notre Dame dans sa vie en fut grandie d’autant. C’est elle qui avait donné un cœur à Jésus !… C’est elle qui avait donné Jésus au monde. Elle qui conduisait les hommes vers lui (’’Faites tout ce qu’il vous dira l« )… Et Jésus, à son tour, nous l’avait donnée ( »Voici ta Mère !…« ), au moment même où son cœur allait être ouvert par la lance, laissant s’écouler pour toujours »l’eau et le sang« , signes de toutes les grâces dont ce Coeur est la source. Oui, la »découverte« de Jésus sous son vrai jour, entraînait forcément la découverte de Marie sous un jour nouveau !… Et si, à ce moment-là, Jules Chevalier n’a pas inventé, à proprement parler, le nom de »Notre-Dame du Sacré-Coeur", il a dû désormais prier Marie comme celle qui nous a été donnée par le Sacré-Coeur, et celle qui nous conduit au Sacré-Coeur. » Ces remarques du Perjean (alias le père Jean Tostain) nous situent au cœur du message d’Issoudun.

« Ce nom (Notre-Dame du Sacré-Coeur), il le garda dans le secret de son cœur. Ce n’est qu’au moment où il entreprit la construction de la basilique, en 1857, et que se posa à nouveau la question de l’autel à consacrer à Marie, qu’il en parla à ses confrères (Maugenest était encore là). Et, devant l’étonnement qu’il suscita, il expliqua brièvement, mais de façon claire et complète, ce que signifiait ce titre. Preuve que tout cela, il l’avait longuement médité »1.

Lecteurs des Annales, membres de la Fraternité, nous sommes tous héritiers de cette histoire peu commune. Le père Chevalier aimait dire : « Le titre de « Notre-Dame du Sacré-Coeur » est – après celui de Mère de Dieu – le plus beau que l’amour et la foi puissent donner à Marie. » D’une certaine manière, ce titre, préparait le chapitre VIII de la Constitution sur l’Église promulguée par le concile Vatican II où Marie est vue en relation avec le mystère du Christ et de l’Église.

L’année de pèlerinage 2017 sera marquée par cette contemplation renouvelée du vocable de Notre-Dame du Sacré-Coeur afin de bien comprendre que Marie est, pour chacun de nous, un guide sûr pour devenir les « disciples-missionnaires » du Christ en ce monde. L’expérience (depuis cent soixante ans) des pèlerins qui viennent à Issoudun est qu’on ne prie jamais en vain Notre-Dame du Sacré-Coeur. Elle vient toujours en aide au cœur de situations difficiles, voire désespérées. Elle nous ouvre à l’espérance. »

P. Daniel AUGUIÉ, msc
Recteur du Sanctuaire de Notre-Dame du Sacré-Coeur

Cadre habituel d’une journée de pèlerinage

Le cadre habituel d’une journée de pèlerinage est le suivant :

9h 30 enseignement sur le thème d’année
11h 30 messe du sanctuaire (11h le dimanche)
15h enseignement suite (et/ou visite du sanctuaire qui peut aussi se faire le matin avant la messe de fin de matinée)
17h à 17h 30 : la Prière Mariale qui est une « lectio divina » avec Marie à l’aide de la Parole de Dieu du jour (1re lecture et Évangile).

En soirée, il peut y avoir une vidéo et/ou une rencontre missionnaire.

Nous nous adaptons au temps de la présence sur place des pèlerins.

Une fois que vous êtes dans l’enceinte du sanctuaire tout est sur place : les célébrations, les repas si vous déjeunez au restaurant du Centre Jules Chevalier.

Célébrations / animations spirituelles :
P. Recteur – BP 154 – 36105 ISSOUDUN CEDEX / danielauguie@orange.fr

Hébergement / Restauration

Hôtellerie Jules Chevalier – BP 110 – 36104 ISSOUDUN CEDEX
centre-chevalier@issoudun-msc.com

Tél. 02 54 03 33 83

Accueil à partir de Pâques tous les jours

Ouvrage à consulter

P. Jean Tostain, msc, Le père Jules Chevalier, c’est qui ? (édition de la Fraternité). On peut le commander à Issoudun.

Sites à consulter

Issoudun Notre Dame du Sacré Coeur

Pèlerinages de France Notre Dame du Sacré Coeur


Navigation

Articles de la rubrique

  • Fête de Notre-Dame du Sacré-Cœur

Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234