Découverte

dimanche 21 avril 2013
par  Jean-François
popularité : 3%


Mont Saint MICHEL




Le mont-Saint-Michel est, avec Rome et Saint Jacques de Compostelle, l’un des trois grands pèlerinages de l’Europe chrétienne. Protecteur attitré de la France, Prince de la Milice céleste luttant contre Satan et les forces obscures du mal, intervenant au moment redoutable du jugement particulier après la mort, l’Archange Saint-Michel a été et reste spécialement honoré et prié par de nombreux chrétiens.

Les pèlerinages au Mont « au péril de la mer » ont drainé pèlerins de l’Europe entière, hommes, femmes mais aussi enfants, puisqu’il y eut de nombreux pèlerinages d’enfants appelés par Saint-Michel à laisser tout et se mettre en route. Tous les rois de France, de Philippe Auguste à Louis XI et Louis XIV, se rendirent, eux aussi, en pèlerinage au Mont-Saint-Michel et Louis XI institua l’Ordre de Saint-Michel, conçu comme étant la distinction la plus haute.

Dès les premiers siècles de notre ère, l’Eglise, a édifié des sanctuaires dédiés à Saint-Michel, ainsi, à Bysance au IVe siècle et à Rome au VIe siècle et y célèbrent sa fête, le 29 septembre. La Saint-Michel est également célébrée le 8 mai, en mémoire de l’apparition de l’Archange au Mont Gargano, aujourd’hui Monte San Angelo, dans les Pouilles italiennes. Signe de la protection constante de Saint-Michel sur la France, ce fut le 8 mai 1429 qu’eut lieu la libération décisive d’Orléans par Jeanne d’Arc à la tête des troupes royales, et le 8 mai 1945 que fut conclu, à Reims, l’armistice mettant fin à la seconde guerre mondiale.

La période contemporaine a vu un renouveau des pèlerinages au Mont-Saint-Michel. Les chemins qui y mènent sont aujourd’hui nombreux : ainsi, à titre d’exemple, pas moins de onze chemins sont recensés dans l’ouvrage « les chemins du Mont-Saint-Michel, en marche vers l’Archange », préfacé par l’historien Emmanuel Le Roy Ladurie, aux éditions Desclée de Brouwer. Les chemins vers le Mont-Saint-Michel et le temps passé au Mont constituent autant d’occasions d’approfondir la connaissance de l’Archange, la foi et les prières à Saint-Michel, pour le salut de nos âmes et celles de nos frères.

Jean-François

Documents joints

PDF - 185 ko
PDF - 185 ko
Ode à Saint Michel
PDF - 416.3 ko
PDF - 416.3 ko
Mieux connaître le Mont Saint Michel