Saint Victor

mercredi 19 février 2014
popularité : 10%


PELERINAGE A SAINT VICTOR (CANTAL)
CHAQUE ANNÉE LE TROISIÈME DIMANCHE DE SEPTEMBRE




Saint Victor est un ancien village du Cantal, situé à 25 km à l’ouest d’Aurillac, 13 km de Laroquebrou, dans un territoire coupé de ravins et de bois épais. C’est un des lieux les plus étranges d’Auvergne. Le cœur du village est perché sur un Puy schisteux, dont un ruisseau fait le tour presque complet, dans une solitude absolue. On ne peut y accéder qu’à pied, par un chemin de croix rustique qui monte parmi des bois de chênes et des genêts. Le lieu est poignant : là où il y a moins de cent ans, deux desservants logeaient dans le Presbytère, une mairie était en service, une école accueillait une trentaine d’enfants, il n’y a plus aujourd’hui que des deux maisons entretenues, les autres sont en ruines. Toute l’activité humaine s’est déplacée en cent ans vers les hameaux voisins, plus accessibles en hiver, délaissant un village devenu fantôme.

L’église, dédiée à Saint Victor de Marseille, est typique des églises romanes de la Haute-Auvergne, à l’architecture fruste et utilitaire : un chœur en cul de four, une nef modeste, un clocher à peigne avec deux cloches apparentes. Une petite chapelle latérale est dédiée à Notre Dame des Sept Douleurs, avec un retable classique, ruralisé par un peintre de village.

Dans un pays très déchristianisé depuis une quarantaine d’années, les habitants des hameaux voisins maintiennent cependant avec fidélité et acharnement un Pèlerinage annuel à Notre Dame des Sept Douleurs. Ce Pèlerinage, qui remonte au XVIIème siècle, a été relancé en 1913. C’est un pèlerinage de voisinage et de familles locales, qui se réunissent dans l’amitié pour que leur église vive au moins une fois par an.

Contact

Béatrix et Bruno Luquat, Le Presbytère, 15150 Saint Victor
Courriel
Site internet

Bruno