Saint-Mary

mercredi 8 avril 2015
par  Jean-François
popularité : 5%

Pèlerinage à Saint-Mary au Puy-Saint-Mary (Cantal)
Chaque année, le dimanche précédant le 8 Juin



Le pèlerinage a Saint-Mary remonte au IIIe siècle. Marius, le futur Saint-Mary, conduisit alors l’évangélisation de l’Auvergne, avec Austremoine, premier évêque de Clermont. Installé dans la vallée de l’Alagnon, le futur saint y mourut vers 289. Ses reliques furent longtemps exposées à Saint-Mary le Cros avant d’être subtilisées, en 1050, par Dame Ermengarde, comtesse d’Apchon et dame de Massiac, qui les rapporta à Mauriac et les confia au monastère Saint-Pierre.

Déjà haut lieu de pèlerinage grâce à Notre-Dame des Miracles, la cité du nord-Cantal vit sa fréquentation augmenter encore. Second saint protecteur de la ville, Saint-Mary y fut prié et honoré. Une chapelle fut bâtie sur le mamelon appelé jusqu’alors Puy de France. Processions autour des reliques du saint et pèlerinages s’instituèrent, chaque année, le dimanche précédent le 8 juin. Les miracles attribués à Saint-Mary contribuèrent à la grande popularité du pèlerinage annuel.

Chaque année, le dimanche précédent le 8 juin, les précieuses reliques continuent à être portées en procession jusqu’à la chapelle. Elles y restent tout l’été et sont redescendues au monastère le dernier dimanche d’août, donnant lieu à une autre fête célèbre, celle des Pagis (signifiant paysans en occitan) et à une foire locale, la foire Saint-Mary.

Site

puy saint mary