Reims 2013

mercredi 1er mai 2013
par  Jean-François
popularité : 4%


PÈLERINAGE A REIMS



De la Montagne de Reims à la Basilique Saint-Remi ,
pèlerinage organisé par l’association Pèlerinage Saint-Remi

« Saint Remi, aux sources de la Foi des Francs »


Message de Reims et de l’homélie du Père Alain, Prieur de la Sainte-Croix de Riaumont

« Pour aller au Christ, tout comme Clovis, brûlez ce que vous avez adoré »

Saint Remi baptise Clovis le jour de Noël, entre 496 et 506 - Vitrail de l'église Saint-Bonaventure, à Lyon, France En 497, Saint Avit de Vienne écrivait ces fermes paroles à Clovis pour confirmer l’œuvre sacrée et prophétique accomplie par Saint Remi : « Il convenait que l’eau baptismale vous enfantât pour le salut à l’heure même ou le Sauveur du Ciel voulut naître pour la rédemption du monde. Donc, le Noël du Seigneur est aussi le Noël des Francs ; vous êtes né au Christ le jour où le Christ est né pour vous. En ce jour, vous avez consacré votre âme à Dieu, votre vie au bonheur des hommes, votre gloire à la postérité »

Première Nation née à la grâce, la France accomplissait pendant des siècles une œuvre admirable de défense de la Vérité, de propagation de la Foi et de protection de l’Église. C’est aujourd’hui notre mission à tous. C’est ce que nous voulons rappeler en cette année de la Foi, par cette marche vers la source même où jaillit la grâce, le baptistère de Reims. C’est en particulier la mission confiée au scoutisme par ses fondateurs : « Pour que la France de Clovis, de Jehanne d’Arc…continue son rayonnement dans le monde et renoue avec ses traditions puisées au Baptistère de Reims ! » (Chanoine Cornette)

Prière des Francs

« Dieu Tout-Puissant et Éternel qui avez constitué l’empire des Francs comme instrument de votre sainte Volonté à travers le monde et comme épée et bouclier de votre sainte Église, nous vous en prions, guidez de votre céleste Lumière toujours et partout les fils des Francs suppliants, afin qu’ils voient ce qu’ils ont à faire pour réaliser votre règne en ce monde, et que, pour accomplir ce qu’ils auront vu, ils grandissent avec persévérance dans la Charité et la Force »

Lettre de saint Remi au roi Clovis - 482

Le baptême de Clovis(cathédrale de Reims) Secourez les malheureux, protégez les veuves, nourrissez les orphelins… Que votre tribunal reste ouvert à tous et que personne n’en sorte triste ! Toutes les richesses de vos ancêtres, vous les emploierez à la libération des captifs et au rachat des esclaves. Admis en votre palais, que nul ne s’y sente étranger ! Plaisantez avec les jeunes, délibérez avec les vieillards !

Saint Remi Archevêque de Reims, Apôtre des Francs (438-533)

« L’histoire de sainte Clotilde nous a appris comment Clovis se tourna vers le Dieu des chrétiens, à la bataille de Tolbiac, et remporta la victoire. Ce fut saint Remi qui acheva d’instruire le prince. La nuit avant le baptême, saint Remi alla chercher le roi, la reine et leur suite dans le palais, et les conduisit à l’église, où il leur fit un éloquent discours sur la vanité des faux dieux et les grands mystères de la religion chrétienne.

Le Saint prédit à Clovis et à Clotilde les grandeurs futures des rois de France, s’ils restaient fidèles à Dieu et à l’Église. Quand fut venu le moment du baptême, il dit au roi : « Courbe la tête, fier Sicambre ; adore ce que tu as brûlé, et brûle ce que tu as adoré. » Au moment de faire l’onction du Saint Chrême, le pontife, s’apercevant que l’huile manquait, leva les yeux au Ciel et pria Dieu d’y pourvoir. Tout à coup, on aperçut une blanche colombe descendre d’en haut, portant une fiole pleine d’un baume miraculeux ; le saint prélat la prit, et fit l’onction sur le front du prince. Cette fiole, appelée dans l’histoire la « sainte Ampoule », exista jusqu’en 1793, époque où elle fut brisée par les révolutionnaires. Outre l’onction du baptême, saint Remi avait conféré au roi Clovis l’onction royale. Deux sœurs du roi, trois mille seigneurs, une foule de soldats, de femmes et d’enfants furent baptisés le même jour ».

Source de l’article