Canonisation de la Bienheureuse Elisabeth de la Trinité

vendredi 7 octobre 2016
popularité : 5%


Pèlerinages à Rome pour la canonisation
de la Bienheureuse Elisabeth de la Trinité
Le dimanche 16 octobre 2016
« le Dieu riche en miséricorde (Ep 2, 4) nous donne part à l’héritage des saints dans la lumière (Col 1, 12)



Un pèlerinage est organisé à Rome pour la canonisation de la Bienheureuse Elisabeth de la Trinité, carmélite de Dijon, considérée comme celle qui a le plus lu et médité l’apôtre saint Paul. Deux départs sont prévus, l’un de Dijon, l’autre de Paris-OIrly.

Si vous voulez assister à la canonisation à Rome, voici les coordonnées :

♦ du directeur du Pèlerinage à partir de Dijon : Théodore Chevignard, ddp.dijon@orange.fr
♦ du Père carme chargé du Pèlerinage, à partir de Paris-Orly : Père Didier-Marie Golay, didier-marie.golay@orange.fr

Elisabeth de la Trinité sera canonisée en même temps que 4 autres Bienheureux, dont Salomon Leclercq, frère des Ecoles chrétiennes, martyr de la Révolution française en 1792 et le jeune Cristero mexicain José Sánchez del Río (1913-1928).

Programme
  • Samedi 15 octobre :

♦ 17 h 30, Basilique du Sacré-Coeur : Conférence de soeur Marie-Michelle de la Croix, carmélite de Dijon, « Elisabeth de la Trinité, fille de sainte Thérèse d’Avila »
♦ 20 h 30, Basilique du Sacré-Coeur : Veillée de prière animée par le diocèse de Dijon, avec la présence du Père Raoul MUTIN

  • Dimanche 16 octobre :

♦ 10 h 15, place Saint-Pierre : messe de canonisation d’Elisabeth

♦ 16 h, via di San Francesco di Sales : concert de piano par Elizabeth SOMBART

  • Lundi 17 octobre :

10 h, basilique Saint-Paul-hors-les-Murs : messe d’action de grâce pour la canonisation, présidée par monseigneur Roland MINNERATH, archevêque de Dijon et animée par la chorale Saint-Michel

« Lors d’un consistoire ordinaire au Vatican, dans la matinée du 20 juin 2016, le pape François a annoncé la date de canonisation de cinq nouveaux saints, parmi lesquels deux Français : le frère Salomon Leclercq (1745-1792), martyr de la Révolution française, et la carmélite Elisabeth de la Trinité (1880-1906). Les cinq nouveaux saints seront canonisés le 16 octobre au Vatican, avec deux autres bienheureux.
Après avoir prié l’office de Tierce avec les cardinaux présents, le chef de l’Eglise catholique a ainsi annoncé la date de canonisation de Salomon Leclercq, frère des Ecoles chrétiennes massacré durant la Révolution française et Elisabeth de la Trinité, mystique carmélite de Dijon.

Le même jour, le pape François proclamera aussi la sainteté de trois autres bienheureux : l’évêque espagnol Mgr Manuel Gonzáles García (1877-1940) fondateur de la congrégation religieuse des Sœurs missionnaires eucharistiques de Nazareth, et de deux Italiens, le père Lodovico Pavoni (1784-1849), fondateur de la congrégation des Fils de Marie Immaculée, et le père Alphonse-Marie Fusco (1839-1910), fondateur des Sœurs de Saint-Jean-Baptiste.

Ces cinq nouveaux saints s’ajouteront à deux autres dont la date avait été annoncée le 15 mars. Originaires des Amériques, il s‘agit du prêtre et premier saint argentin José Gabriel del Rosario Brochero (1840-1914) et du jeune Cristero mexicain José Sánchez del Río (1913-1928). Sept nouveaux saints seront donc élevés le même jour à la gloire des autels, un mois avant la fin de la Jubilé de la miséricorde. »

Agence I.Media

Elisabeth Catez, carmélite française (✝ 1906)

« Cette berrichonne passera sa vie à Dijon où son père militaire avait été envoyé en garnison. Elle est très vive, passionnée, coléreuse. Elle a sept ans quand meurt son père. C’est un drame pour elle et elle veut se convertir, soutenue par sa mère qui l’aide à lutter contre son caractère difficile. Dans la bonne société dijonnaise, c’est une charmante jeune fille, premier prix de piano, recherchée par les bonnes familles pour l’un de leurs garçons. Mais elle a choisi une autre orientation pour sa vie.
Elle veut vivre ’en oraison continuelle’, puisque Dieu est présent en son cœur. Malgré sa mère très possessive, elle peut entrer au Carmel de Dijon ’pour se livrer à la vie des Trois, à l’union à Dieu’. Cinq ans d’union intime avec le Dieu-Trinité qui lui confère paix, joie et gaieté malgré la grave maladie qui l’accable bientôt et l’emportera à 26 ans dans l’amour éternel qu’elle a cherché.

Comme le 9 nov, date de sa naissance au ciel, est déjà une fête (Dédicace St Jean de Latran), l’ordre du Carmel a déplacé la fête au 8 nov.

Dès l’enfance, elle s’attacha du fond du cœur à rechercher et à contempler la sainte Trinité et, affligée, encore jeune, de multiples douleurs, elle parvint, comme elle l’avait souhaité, “à l’amour, à la lumière, à la vie”. »

Martyrologe romain

Pacifiez mon âme, a-t-elle écrit, faites-en votre ciel, votre demeure aimée et le lieu de votre repos. Que je ne vous y laisse jamais seul, mais que je sois là toute entière, toute éveillée en foi, toute adorante, toute livrée à votre action créatrice. »

Sites à consulter

élisabeth Dijon

élisabeth Dijon

Famille chrétienne

nominis Bienheureuse Elisabeth de la Trinité

carmel Bienheureuse Elisabeth de la Trinité


Pèlerinages pour la canonisation de la Bienheureuse Elisabeth de la Trinité