N-D de la Salette

lundi 29 décembre 2014
par  Jean-François
popularité : 3%

PÈLERINAGE AU SANCTUAIRE DE NOTRE-DAME
DE LA SALETTE DE LA RABATELIÈRE (VENDÉE)
CHAQUE ANNEE LE PREMIER DIMANCHE DE SEPTEMBRE



Après les terribles répressions de la 1re République notamment en Vendée, les massacres de masse de civils des années 1793 et suivantes- si massifs qu’ils s’apparentèrent, selon plusieurs historiens, à un génocide- la IIIème République récidiva, mais avec d’autres méthodes, notamment en expulsant de France les congrégations religieuses enseignantes. Ainsi quel admirable témoignage d’affirmation de la foi chrétienne face à l’intolérance et aux menées anticatholiques liberticides de la IIIe République à partir de 1879 que cette construction du sanctuaire de la Salette à La Rabatelière (Vendée) !

Le sanctuaire, aujourd’hui classé monument historique, commémore les apparitions de la Sainte Vierge Marie à La Salette en 1846, dans le Dauphiné.

Le sanctuaire de la Sainte Vierge Marie à La Salette Construit, à l’initiative de l’abbé Hillairet avec le concours de tous les paroissiens, entre 1885 et 1893, ce sanctuaire est d’un grand intérêt. Il comprend d’abord une récapitulation des trois grands événements des apparitions de La Salette : la Sainte Vierge pleurant sur les péchés et l’indifférence des hommes, Ses apparitions aux deux petits bergers- Mélanie et Maximin- et la mission qu’Elle leur confia, la montée au Ciel de la Sainte Vierge. Il comporte également une représentation du Très saint Rosaire, avec ses Mystères Joyeux, Douloureux et Glorieux. Il se parachève par la Tour du Triomphe de la Croix, contenant la Croix et sa Piéta, ainsi qu’une statue du Christ. La Tour est en forme de donjon, illustrant le caractère inexpugnable et indestructible de la foi chrétienne ; la Croix qu’elle contient, construite à partir d’un chêne provenant de la Rabatelière, bénite en Terre Sainte, parcourut la Via Dolorosa à Jérusalem avant de revenir en Vendée, en 1893, portée par les paroissiens, pieds nus, sur 14 kilomètres.

La Foi, tenant le Calice et la Sainte Hostie, et la Vendée, couronnée de la palme du Martyr, auprès de la Croix de Jérusalem. L’abbé Elie Hillairet, qui est à l’origine de ce Sanctuaire remarquable, fut un prêtre d’une très grande piété, d’une foi et d’un dévouement admirables, à l’image du saint curé d’Ars. Il alla en pèlerinage à La Salette, où il rencontra Mélanie.

Le pèlerinage annuel, le premier dimanche de septembre, connut une affluence très importante jusque dans les années 1950. Plusieurs pèlerinages d’affluence exceptionnelle émergent : deux respectivement en 1887 et 1889 (10 000 et 25 000 pèlerins) ; celui de 1949 avec la participation de Mgr Roncalli, futur pape Jean XXIII, qui dit de ce sanctuaire qu’il est « unique au monde » ; celui de 2006 avec plus de 3 000 pèlerins.

Aujourd’hui, en ce temps d’attaques multiples contre la foi chrétienne et ses valeurs universelles au service du Bien Commun, il est bon de revenir ou de venir en pèlerinage prier Notre-Dame de la Salette-de la Rabatelière.

Sites à consulter

Sanctuaire de Rabatelière
Sanctuaire vendéen
Notre-Dame de la Salette