Saint Symphorien à Vernègues

samedi 20 août 2016
popularité : 3%


Pèlerinage de Saint Symphorien
à Vernègues
Le dimanche 21 août 2016



Le pèlerinage annuel de Saint Symphorien à Vernègues (Bouches-du-Rhône) aura lieu le dimanche 21 août 2016. La procession partira de l’église de Notre-Dame de Lourdes à Vernègues pour se rendre à la chapelle St Symphorien.

Cette chapelle, située à la sortie de Cazan, sur la route qui mène à Vernègues, a été élevée au 12e siècle en mémoire de saint Symphorien. Elle a été agrandie à plusieurs reprises pour accueillir les pèlerins et fidèles de plus en plus nombreux.

Saint Symphorien, martyr au IIe siècle, sous le règne de l’empereur Marc-Aurèle, est réputé pour avoir guéri de nombreux infirmes, comme en témoigne la collection de béquilles au fond de la chapelle. Il était également invoqué en Provence, pour protéger des noyades et des crues du Rhône et de la Durance, ainsi que pour obtenir la pluie, en été. Le pèlerinage annuel et la procession qui l’accompagne se déroule ainsi tous les 21 août, notamment pour obtenir la pluie.

Programme

Départ de la procession à 16h30 de Notre-Dame de Lourdes à Vernègues et vêpres à la chapelle St Symphorien à 18h.

19h : pique-nique tiré du sac

Une procession aux flambeaux et une messe en provençal sont prévus à 21h.

Informations

Tel 07 82 13 76 24.

Saint Symphorien

« Symphorien, né à Autun d’une famille noble et chrétienne, fut instruit avec soin dans les sciences divines et humaines. Il était dans la fleur de l’âge, généralement estimé pour sa vertu et ses belles qualités, lorsqu’il versa son sang pour la foi de Jésus-Christ, vers l’an 178, sous le règne de Marc Aurèle.

La ville d’Autun, une des villes les plus importantes et les plus célèbres de la Gaule, était alors livrée au culte de Cybèle, que les païens honoraient comme la mère de leurs dieux. Un jour qu’on portait dans les rues, sur un char magnifiquement décoré, la statue de cette déesse, Symphorien refusa de prendre part à cette cérémonie. Arrêté par le peuple, conduit au tribunal d’Héraclius, gouverneur de la province, et interrogé sur la raison de son refus d’adorer l’image de la mère des dieux, il répondit qu’il était chrétien et qu’il n’adorait que le vrai Dieu. Le gouverneur sachant que Symphorien était d’Autun et qu’il appartenaient à une famille noble, lui dit : « Vous comptez peut-être sur votre illustre naissance, ignorez-vous les ordres de l’empereur ? » Et après l’avoir fait battre de verges, il l’envoya en prison.

Deux jours après, Symphorien comparut de nouveau devant le tribunal d’Héraclius. « Rendez honneur aux dieux immortels, lui dit le gouverneur, et recevez une gratification du trésor avec une place honorable dans l’armée. Je vais faire orner l’autel de fleurs, et vous offrirez aux dieux l’encens qui leur est dû ». Symphorien refusa ces offres, et Héraclius, ne pouvant ébranler la constance de ce généreux confesseur de la foi, le condamna à avoir la tête tranchée.

Comme on le conduisait hors de la ville pour le supplice, sa mère, le voyant passer, lui dit à haute voix : « Mon fils, mon cher fils Symphorien, souvenez-vous du Dieu vivant et soyez courageux jusqu’à la fin. Elevez votre cœur vers le ciel et considérez celui qui y règne. Ne craignez point la mort, elle vous conduira à la vie éternelle ».

L’histoire de ce martyr se répandit si bien que Saint Symphorien était considéré comme un héros national. Comme St Symphorien a donné sa vie plutôt que de renier sa foi, il est déclaré martyr par l’Eglise Catholique. La fête de St Symphorien, bien que supprimée dans le calendrier officiel de Rome depuis 1969, est célébrée le 22 août. »

Sites à consulter

catho Aix Arles pèlerinage de Saint Symphorien

Vernegues chapelle saint Symphorien

chapelles Provence Saint Symphorien