Saint Louis-Marie Grignion de Montfort à Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée)

dimanche 13 septembre 2015
popularité : 3%


Pèlerinages à Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée)



POUR LE TRICENTENAIRE DU RETOUR A DIEU DE L’APÔTRE
DE L’OUEST DE LA FRANCE


JPEG - 17.4 ko L’implantation locale du christianisme remonte aux Vème et VIème siècles de notre ère, avec saint Martin de Vertou. Aux Xème-XIème siècle, se développa un pèlerinage en l’honneur de Saint-Laurent, une église lui fut dédiée et le lieu prit le nom de Saint-Laurent-sur-Sèvre. Dès le XIIe siècle, Saint-Laurent devint le siège d’un doyenné s’étendant sur 33 paroisses. Ultérieurement, la prédication et l’exemple de saint Louis-Marie Grignion de Montfort marqua profondément l’Ouest de la France et tout spécialement la Vendée. Ce grand saint breton, auteur du Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge, qui eut une profonde influence sur la foi du pape saint Jean-Paul II, rendit son âme à Dieu à Saint-Laurent-sur-Sèvre le 28 avril 1716.

Dès lors, Saint-Laurent-sur-Sèvre devint un lieu de pèlerinage des plus importants. La spiritualité de saint Louis-Marie de Montfort, tournée vers Jésus par le truchement de la sainte Vierge Marie, Mère de Dieu, fit de la Vendée une terre profondément chrétienne et l’honneur de la France durant les années de terreur révolutionnaire. La volonté génocidaire de la Convention républicaine se traduisit en Vendée par des massacres monstrueux et massifs de populations civiles, préludes aux grands génocides marxistes et hitlériens du XXème siècle. Napoléon, horrifié du traitement inhumain infligé à la Vendée, voulut pacifier la France, avec le Concordat de 1801, et un effort de reconstruction de la Vendée. Les communautés religieuses fondées par saint Louis-Marie se développèrent (filles de la Sagesse, frères et pères du Saint-Esprit), ainsi que l’enseignement par les frères de saint Gabriel et les sœurs de la Sagesse. Louis-Marie Grignion fut canonisé en 1947 par le pape Pie XII.

JPEG - 209.7 ko Une basilique, construite sur l’emplacement de l’ancienne église romane du XIème siècle, a été édifiée, la première pierre posée en 1889, pour être seulement achevée, après de longues interruptions, en 1949. Erigée en basilique mineure par le pape saint Jean XXIII, elle fut consacrée en 1963.

Le pape saint Jean-Paul II y vint en pèlerinage le 19 septembre 1996. De nombreux pèlerinages et célébrations y ont lieu. Situé à proximité du Puy-du-Fou, les pèlerins peuvent y découvrir ou approfondir la spiritualité de saint Louis-Marie de Montfort « témoin et maître d’une spiritualité qui s’enracine dans le baptême et se concrétise par une solide dévotion à Marie » (saint Jean-Paul II). Le Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge souligne la nécessité de la dévotion à Marie, particulièrement dans les derniers temps. Il est à lire ou à relire.

Dates des principaux pèlerinages

28 avril : Solennité de saint Louis-Marie Grignion de Montfort
7 mai : Fête de la Bienheureuse Marie-Louise de Jésus
20 juillet : anniversaire de la canonisation de saint Louis-Marie de Montfort
24 août : dédicace de la Basilique
Deuxième dimanche d’octobre : Pèlerinage annuel
22 octobre : Saint Jean Paul II

JPEG - 171.2 ko Célébrations du Tricentenaire :
24 mai 2015 : inauguration du Tricentenaire de la mort de saint Louis-Marie de Montfort
11 octobre 2015 pèlerinage annuel
2-3 juin 2016 Colloque sur une thématique montfortaine par l’Institut catholique d’Angers
11 septembre 2016 Célébrations de clôture du Tricentenaire

Horaires habituels de célébrations :

Messe dominicale : 10h30
Messe en semaine à la Crypte : 9h30
Sacrement de la Réconciliation : chaque samedi de 17h00 à 18h30
Deuxième dimanche du mois : adoration eucharistique, confessions et vêpres : 14h30-17h00
Chaque dimanche de l’Avent et du Carême : adoration eucharistique et confessions (14h30 – 16h30), vêpres avec conférence (16h30)

Le dimanche 11 octobre 2015

Présidé par Mgr Pierre d’Ornelas, archevêque de Rennes, ce pèlerinage du Tricentenaire à Saint-Laurent-sur-Sèvre honorera saint Louis-Marie Grignion de Montfort (1716-2016)

Programme du 11 octobre 2015

9h30 Rassemblement à la Communauté de la Sagesse et accueil sur le parvis
10h30 Messe solennelle
14h30 Marche vers la basilique à partir de l’esplanade Saint-Gabriel

Informations

Adresse : 2 place Grignion de Montfort - 85290 Saint-Laurent-sur-Sèvre
Tél : 02 51 67 81 34
Recteur : Père Efrem ASSOLARI smm

Chronologie de la vie de saint Louis-Marie

"D’origine bretonne, le Père de Montfort se consacrera à la prédication de missions rurales au travers des diocèses de l’Ouest de la France… Son activité inlassable l’avait mis en conflit d’autorité avec plusieurs évêques. Mais il trouva en celui de La Rochelle - Etienne de Champflour - un protecteur efficace. Dès 1711, Montfort prêcha dans sa ville épiscopale trois missions : une pour les hommes, une pour les soldats et une pour les femmes… Le saint dut fuir la ville à la suite d’une tentative d’empoisonnement contre sa personne. Montfort revint cependant prêcher en Aunis dès l’année suivante : à Thairé, Saint-Vivien, Esnandes et Courçon.

En 1714, il reviendra encore et ira même prêcher dans le diocèse de Saintes, à l’île d’Oléron. Sa dernière mission aunisienne fut pour Taugon-La Ronde en mars 1715." (diocèse de La Rochelle Saintes - Saint Louis Grignon de Montfort 1673 - 1716)

Né en 1673 à Montfort-sur-Meu (Ille-et-Vilaine), il devint prêtre à l’âge de vingt-sept ans. A la suite de saint Jean-Eudes, il fut missionnaire en France, parcourant les diocèses de l’Ouest, Saint-Brieuc, Saint-Malo, Nantes, Poitiers, Luçon, Bayeux et Coutances. Il fondait des écoles, plantait des croix, se juchait dans les arbres pour prêcher à une assistance passionnée. Clément XI le déclara missionnaire apostolique, ce qui n’empêcha pas certains évêques - dont celui d’Avranches - de le repousser et même de lui interdire de célébrer la messe. Il fut en revanche très bien accueilli à Villedieu-les Poêles, à Saint-Lô et dans tout le diocèse de Coutances. Le Mesnil-Hermant conserve le souvenir de son passage.

Vouant une immense piété à la Vierge Marie, il est considéré comme l’un des maîtres modernes de la théologie mariale. Fondateur des Sœurs de la Sagesse et des Prêtres de la Compagnie de Marie, il était à Saint-Laurent-sur-Sèvres en Vendée lorsqu’il fut terrassé par la maladie. Source : Liturgie des heures du diocèse de Coutances et Avranches 1993.

La première évangélisation fut l’œuvre de St Hilaire (+ 368), évêque de Poitiers, et de St Philbert de Noirmoutier (+ 685), fondateur de monastères. St Louis-Marie Grignion de Montfort (1673-1716) fut le missionnaire des campagnes et fonda une famille religieuse importante et diversifiée. (historique - diocèse de Luçon en Vendée)
A lire aussi : le 28 avril, le diocèse de Luçon fête St Louis-Marie Grignion de Montfort.
« On ne peut pas parler de l’histoire du diocèse sans évoquer la figure de Saint Louis-Marie Grignon de Montfort qui parcourut le diocèse pendant quatre années au tout début du 18e siècle et qui marqua profondément la foi des fidèles. Son souvenir reste attaché à l’édification du calvaire de Pont-Château. Son œuvre se perpétue aujourd’hui grâce aux nombreuses congrégations issues de son apostolat présentes encore dans le diocèse (Frères de Saint Gabriel, les Pères Montfortains, les sœurs de la Sagesse…). » (Une histoire riche - Église catholique en Loire Atlantique)
Mémoire de saint Louis-Marie Grignion de Montfort, prêtre, qui annonça à travers l’Ouest de la France le mystère de la Sagesse éternelle, fonda l’Institut des Filles de la Sagesse et, pour les prêtres, la Compagnie de Marie, prêcha et écrivit sur la Croix du Christ et la vraie dévotion à la Vierge Marie et conduisit des foules à la pénitence. Il acheva sa pérégrination sur terre à Saint-Laurent-sur-Sèvre, en 1716.

Source :

nominis Saint Louis Marie Grignion de Montfort

Sites à consulter

Montfort-sur-Sèvre

Sanctuaire Ars