Notre-Dame de Grâce de Honfleur

dimanche 7 août 2016
popularité : 4%

Pèlerinage à Notre-Dame de Grâce
de Honfleur
Chaque année le lundi de Pentecôte et 15 août



Une première chapelle de Notre-Dame de Grâce fut édifiée en 1023 face à Honfleur par le duc de Normandie Richard II, en accomplissement d’un vœu, après que la Vierge Marie lui eût permis de réchapper à une tempête violente sur la Manche. Cette chapelle devint rapidement un lieu de pèlerinages important, fréquenté tout particulièrement par les marins, et sa notoriété grandit. En témoigne notamment le fait que le roi Lois XI confia en 1478 la chapelle de Notre-Dame de Grâce à la collégiale de Notre-Dame de Cléry, si chère à son cœur.

Cette chapelle primitive connut cependant la destruction, du fait d’un éboulement de terrain sur la falaise, qui n’épargna que la statue de la Vierge Marie sur son autel. Un nouvelle chapelle fut donc construite, à la demande et avec le concours des habitants, en 1613.

Des miracles se produisirent, notamment en faveur de M. de Fontenay, qui avait obtenu que le nouveau sanctuaire soit confié aux pères capucins, d’un enfant mort-né revenu à la vie pendant que les fidèles chantaient les litanies, en faveur aussi de la ville de Lisieux, ravagée par la peste en 1624, et qui en fut délivrée après que ses édiles et religieux eurent fait un vœu à Notre-Dame de Grâce. Les très nombreux ex-voto de marins, sous la forme de navires exposés dans la chapelle, témoignent également des grâces et protections dont ils bénéficièrent au fil des siècles. Il n’en reste malheureusement que fort peu, la plupart ayant été dérobés.

Citons ici également Mgr de Belsunce, évêque de Marseille, qui vint en1724 à Notre-Dame de Grâce de Honfleur accomplir l’un des vœux qu’il avait fait afin que la Vierge Marie protège la ville de Marseille de l’épidémie de peste. Mentionnons aussi les marins explorateurs pionniers du Canada qui vinrent nombreux prier en ce sanctuaire, avant de prendre la mer.

Après les déprédations et profanations de la révolution, le sanctuaire fut réhabilité et rendu au culte. C’est toujours un lieu chéri des habitants de Honfleur et des environs, un lieu de pèlerinages, notamment le lundi de Pentecôte, jour de la fête de la mer, et pour la fête de l’Assomption.

Le sanctuaire de Notre-Dame de Grâce de Honfleur, situé en fait face à Honfleur, sur la commune d’Equemauville, continue à entretenir des liens étroits avec Lisieux.

Il y eut ce premier épisode ci-dessus rapporté de la ville de Lisieux, ravagée par la peste en 1624, qui fut délivrée après que ses édiles et religieux eurent fait un vœu à Notre-Dame de Grâce. En effet, Enfant, sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face vint, étant enfant, plusieurs fois à Honfleur avec sa famille, en pèlerinage auprès de la Vierge Marie, à la chapelle Notre Dame de Grâce. C’est là que la petite Thérèse Martin prit la décision d’aller voir le Saint Père à Rome pour lui demander l’autorisation exceptionnelle d’entrer au couvent avant l’âge minimum requis. C’est pourquoi une relique de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus se trouve aujourd’hui à Honfleur.

Il est au surplus à noter que Athalie et Désirée Gosselin, deux sœurs, prirent à la Chapelle de Notre-Dame de Grâce la décision de faire construire un Carmel à Lisieux, après que, du fait de leur santé fragile, elles ne purent être admises au Carmel de Pont-Audemer. C’est précisément en ce même carmel que la petite Thérèse entra, en 1888.

La chapelle, d’une grande beauté, a été classée monument historique en 1938.

Programme

Honfleur : 10h30, messe de l’Assomption ; 15h, procession de la chapelle Notre-Dame de Grâce, 17h : vêpres en l’église Sainte-Catherine ; 21h : veillée mariale en la chapelle Notre-Dame de Grâce.

Sites à consulter

Bayeux Lisieux catholique

bm Lisieux Notre Dame de Grâce

paroisse Honfleur