N-D du Puy en Velay


NOTRE-DAME DU PUY-EN-VELAY
(HAUTE-LOIRE)



La vocation spirituelle du Puy s’est affirmée très tôt , puisque l’évêque y a sa résidence dès le VIème siècle. Le bourg, enserré dans un site exceptionnel et grandiose, entre les monts volcaniques du Velay, y voit le culte marial se développer rapidement aux IXème et Xème siècles, à la suite d’apparitions de la Vierge Marie rapportées par la tradition orale et les guérisons attestées de la fièvre, près de la « pierre des fièvres ». Dès cette époque, le Puy Sainte-Marie devint un important centre de pèlerinages. Les venues du roi Robert le Pieux en 1029, puis celle du Pape Urbain II en 1095 contribuent à l’essor des pèlerinages aux Xème et XIème siècles. Au Moyen-Age, les pèlerins affluent de toutes parts : Lorraine, Flandre, Allemagne, Angleterre, Italie, Espagne, etc. Le Puy devint alors « le Lourdes du Moyen-Age », selon l’expression de P.-R. Gaussin dans son étude « La ville du Puy-en-Velay et les pèlerinages ». Au XVIIIème siècle, la ville du Puy reste encore le premier centre français de pèlerinages. Après les troubles, les profanations de la révolution française, notamment la scandaleuse destruction de la JPEG - 185.9 ko Vierge noire, vénérée dès le Xe siècle, le XIXe siècle voit le culte marial remit à l’honneur avec le couronnement de la Vierge noire dans la cathédrale en 1856 et l’inauguration de la statue monumentale érigée en l’honneur de Notre-Dame de France en 1860 : les pèlerins affluent en nombre, notamment lors des grands Jubilés, qui durent deux semaines- lorsque le jour de l’Annonciation coïncide avec le Vendredi Saint, soit trois fois par siècle-et le 15 août, fête de l’Assomption de la Sainte Vierge. Aux lendemains de la seconde guerre mondiale, comme aujourd’hui, la vocation religieuse du Puy reste majeure.

Le Puy-en-Velay, avec sa cathédrale Notre-Dame et le sanctuaire de Saint-Michel d’Aiguilhe, est un très haut-lieu de pèlerinage. On comprend que la ville ait en outre été et soit toujours le point de départ du chemin du Puy : la « Via Podiensis », allant vers Saint-Jacques de Compostelle, ouverte par l’évêque du Puy en 950, est l’une des quatre grandes voies- décrites dès le XIIe siècle- qui conduisent au « Camino Francès » cheminant en Castille en direction du grand sanctuaire espagnol. Ce chemin (GR 65) de 750 kms est considéré comme un des plus beaux de ceux qui mènent vers Saint-Jacques, saint patron des pèlerins et frère aîné de Saint-Jean l’Evangéliste, tant par la beauté de la nature et des paysages rencontrés que des églises, abbayes et sanctuaires- tels Conques et Moissac- édifiés par la foi, la prière et le labeur des hommes. C’est après avoir assisté à la Messe des pèlerins en la cathédrale Notre-Dame du Puy que les pèlerins s’engagent sur le chemin.

Quelques sites à consulter

Accueil des pèlerins
Sanctuaire
Saint Jacques de Compostelle
Informations pratiques
Villes et sanctuaires
Images de France


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 14 août 2013
par  Jean-François

Prières pour la France

PRIÈRES POUR LA FRANCE
LE PUY EN VELAY 13 AU 15 AOUT 2013
« Notre-Dame de l’Assomption, célébrée le 15 août, est la patronne principale de la France. La solennité de l’Assomption est l’occasion de prier pour la France »
En cette année de la foi, et à l’occasion de la rénovation de la statue de Notre-Dame (…)

Agenda

<<

2020

 

<<

Avril

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123