Troménie de Locronan

dimanche 5 juillet 2015
par  Jean-François
popularité : 11%


La Troménie de Saint Ronan à Locronan (Finistère)
Grande Troménie tous les six ans
Petite Troménie chaque année, le deuxième dimanche de juillet


Les Troménies sont des déambulations sacrées sur les pas du saint honoré, existant en certaines paroisses bretonnes de Cornouaille, du Léon et du Trégor. Toutes les troménies ont en commun plusieurs traits, dont la « circumambulation », consistant à « faire le tour d’un espace sacré » (troménie en breton, Tro Minihi signifiant le « tour de la propriété monastique »).

La Troménie de Locronan (Finistère) est considérée comme l’une des plus achevées des troménies bretonnes. La Grande Troménie , qui a lieu tous les six ans, consiste en une procession solennelle sur un parcours de 12 kms, encore très ritualisée : la procession portant les reliques de saint Ronan sort de la chapelle du Penity et se dirige vers la droite, dans le sens du soleil ; les pèlerins marchent en silence et en priant.

Selon le chanoine Peyron et de Largillière, observe Donatien Laurent, ethnologue, spécialiste de la tradition orale, directeur de recherche au CNRS et ancien directeur du CRBC « ces processions au parcours soigneusement défini avaient pour fonction de consacrer de façon solennelle les limites de l’espace sacral qui constituait l’immunité du saint et, à ce titre, bénéficiait du droit d’asile et de l’exemption de certaines charges ». Il s’agissait de faire le tour des terres de l’immunité du Saint, comme l’indique le terme de Tro-Minihy ou tour de l’asile : le tour du prieuré servant d’asile.

« C’est -dit le chanoine Peyron, cité par Donatien Laurent,- pour fixer à jamais, mieux que sur parchemin authentique, les limites des terres franches appartenant au saint ou à l’Eglise que furent instituées ces processions périodiques dans lesquelles on parcourait le plus scrupuleusement possible les limites exactes de l’asile ou du Minihy. »

La petite Troménie comporte, sur une plus petite distance, les mêmes caractéristiques de déambulation sacrée et comprend, sur une partie de son trajet, une ascension de la colline voisine, reliquat d’une très vieille montagne.

Plusieurs miracles sont attribués à saint Ronan et à de pieux pèlerinages à Locronan. Ainsi Anne de Bretagne qui a donné naissance à sa fille Renée après un pèlerinage à Locronan.

La prochaine Grande Troménie qui suit le parcours que saint Ronan effectuait au Ve siècle chaque dimanche, à jeun et pieds nus, longeant les frontières de l’ancien prieuré de Locronan, aura lieu le 14 juillet 2019.

La Petite Troménie, qui emprunte l’itinéraire que ce saint suivait chaque jour, a lieu tous les ans le 2e dimanche de juillet, suit un parcours de 4 km. la prochaine aura lieu le 12 juillet 2015.

Ouvrages et articles

Chanoine Peyron, article « Pèlerinages, troménies et processions votives au diocèse de Quimper » in Bulletin Archéologique de l’Association Bretonne.
Largillière, étude sur « les minihys »

Sites à consulter

info Bretagne

routard grande Troménie Locronan

Locronan tourisme Locronan

Bretagne Troménies

mémoires Locronan Troménie procession des reliques

ar gedour Troménie Locronan