Notre-Dame du Mont Sainte-Odile

vendredi 19 août 2016
popularité : 4%


Pèlerinages à Notre-Dame du Mont Sainte-Odile



La Basilique Notre-Dame du Mont Sainte-Odile, en Alsace, est toute l’année un haut-lieu de pèlerinages. Voici quelques fêtes majeures à venir, autour desquelles organiser un pèlerinage, individuellement, en famille ou en groupe.

• Lundi 22 août, fête de la Vierge Marie, Reine.

• Jeudi 8 septembre, Fête de la Nativité de la Vierge Marie
8h30 : laudes ; 11h : messe ; 14h30 : chapelet ; 15h : messe ; 16h30 : vêpres et salut au Très-Saint-Sacrement ; 19h30 : complies.

• Lundi 12 septembre, fête du saint Nom de Marie. Journée jubilaire pour les religieuses de la Croix et pour les prêtres qui ont œuvré au Mont Sainte-Odile.

• Mercredi 14 septembre, fête de la Croix Glorieuse.

• Jeudi 15 septembre, fête de Notre-Dame des douleurs. Journée de récollection : « La miséricorde : un drame ».

• Vendredi 7 octobre, fête de Notre-Dame du Rosaire
11h : messe ; 14h30 : chapelet ; 15h : messe ; 16h : vêpres ; 19h30 : complies.
Mardi 1er novembre, SOLENNITÉ DE TOUS LES SAINTS, horaire du dimanche.

• Mercredi 2 novembre, commémoration de tous les fidèles défunts
8h30 : laudes et procession au cimetière ; 10h et 11h : messe ; 14h30 : chapelet ; 15h : messe ; 16h : vêpres

• Jeudi 8 décembre, SOLENNITÉ DE L’IMMACULÉE CONCEPTION
8h30 : laudes ; 10h : confessions ; 11h : grand-messe ; 14h30 : chapelet ; 15h : messe ; 16h : vêpres et salut au Très-Saint-Sacrement.

• Mardi 13 décembre, SOLENNITÉ DE LA FÊTE DE SAINTE ODILE, PATRONNE DE L’ALSACE
8h30 : laudes ; 9h : dévotion à sainte Odile ; 10h : grand-messe ; 14h30 : dévotion mariale ; 15h : vêpres et salut au Très-Saint-Sacrement ; 16h30 : messe dominicale.

LA GRÂCE DES JOURS ET DES MOIS

« Il existe des dévotions liées aux jours de la semaine et aux mois de l’année. Elles peuvent nourrir notre vie spirituelle et être sources de grâces. Si au XIXe siècle, les dévotions s’inscrivaient tout naturellement dans les contours de l’expression privée et publique de la foi, elles ont connu une certaine érosion, voire un abandon. La trame ci-dessous permettra à l’esprit humain de vivre au diapason du ciel en l’orientant vers les réalités qui ne passent pas.

Ainsi,
le lundi est lié à la dévotion à la sainte Trinité ;
le mardi, aux saints Anges ;
le mercredi, à saint Joseph ;
le jeudi, au Saint-Sacrement ;
le vendredi, au Sacré-Cœur et à la Passion ;
le samedi, à la sainte Vierge.

Au mois de janvier, les fidèles favoriseront la dévotion à l’Enfant Jésus ;
en février, au Cœur Immaculé de Marie ;
en mars, à saint Joseph ;
en avril, au Saint-Esprit ;
en mai, à la Vierge Marie ;
en juin, au Sacré-Cœur ;
en juillet, au Saint-Sacrement ;
en août, à la Divine Providence ;
en septembre, à la sainte Croix ;
en octobre, au saint Rosaire et aussi aux saints Anges ;
en novembre, à la sainte Eglise ;
en décembre, à la grâce de Dieu.

En vivant le rythme de la semaine et de l’année au diapason de la foi, nous sanctifierons les jours et les mois et marcherons vers le Seigneur. Ainsi, quand il viendra, pourrons-nous aller à sa rencontre avec tous les saints du ciel. »

La communion des saints

La solennité d’aujourd’hui nous aide ainsi à considérer une vérité fondamentale de la foi chrétienne, que nous professons dans le « Credo » : la communion des saints. Qu’est-ce que cela signifie : la communion des saints ? C’est la communion qui naît de la foi et unit tous ceux qui appartiennent au Christ en vertu du baptême. Il s’agit d’une union spirituelle - nous sommes tous unis ! - qui n’est pas brisée par la mort, mais qui se poursuit dans l’autre vie. En effet, il subsiste un lien indestructible entre nous qui vivons dans ce monde et ceux qui ont franchi le seuil de la mort. Nous ici-bas sur terre, avec ceux qui sont entrés dans l’éternité, nous formons une seule et grande famille. Cette notion de famille est conservée.

Cette communion merveilleuse, cette union commune merveilleuse entre la terre et le ciel se réalise de la façon la plus élevée et intense dans la liturgie, et en particulier dans la célébration de l’Eucharistie, qui exprime et réalise l’union la plus profonde entre les membres de l’Église. Dans l’Eucharistie, en effet, nous rencontrons Jésus vivant et sa force, et à travers Lui, nous entrons en communion avec nos frères dans la foi : ceux qui vivent avec nous sur cette terre et ceux qui nous ont précédés dans l’autre vie, la vie sans fin. Cette réalité nous comble de joie : il est beau d’avoir tant de frères dans la foi qui marchent à nos côtés, nous soutiennent par leur aide et parcourent avec nous la même route vers le ciel. Et il est réconfortant de savoir qu’il y a d’autres frères qui ont déjà rejoint le ciel, qui nous attendent et prient pour nous, afin qu’ensemble nous puissions contempler pour l’éternité la face glorieuse et miséricordieuse du Père.

Pape François, Angelus du 1er novembre 2014, Place Saint-Pierre, Rome.

Informations

Mont Sainte-Odile - Renseignements hôteliers et touristiques : Tel : 03 88 95 80 53

Sites à consulter

Mont Sainte Odile

pèlerinages de France Fête de l’Assomption