La Sainte-Chapelle de Chambéry

mercredi 9 mars 2016
popularité : 7%


Le Saint Suaire et la Sainte-Chapelle de Chambéry



La Sainte Chapelle de Chambéry, attenante au château des ducs de Savoie, fut édifiée à partir de 1408, à la demande d’Amédée VIII, premier duc de Savoie. Construite sur le rempart nord du château primitif, son magnifique chevet gothique jouxte la tour du clocher, dont la construction fut décidée par Yolande de France, sœur du roi de France Louis XI. Dans cette tour se trouve un grand carillon dit de « Saint-François de Sales » comprenant 70 cloches.

JPEG - 28.4 ko

La Sainte Chapelle de Chambéry témoigne, par ses dimensions, la qualité de son architecture et celle de sa décoration intérieure, de la puissance de la Maison de Savoie, avant son transfert à Turin à la fin du XVIe siècle. Elle connut l’insigne privilège d’être l’écrin, pendant trois quarts de siècle, de la relique du saint Suaire. Antérieurement, rapportée de Constantinople puis acquise par le chevalier Geoffroy de Charny, seigneur de Lirey, auteur de trois ouvrages portant sur la chevalerie, porte-oriflamme et conseiller des rois de France Philippe VI et Jean II, considéré par ses contemporains comme l’un des meilleurs chevaliers de son temps.

Le saint Suaire se trouva exposé de 1355 à 1453 en la collégiale de Lirey, en Champagne, petit village alors connu dans toute l’Europe pour ses pèlerinages auprès de la précieuse Relique.

JPEG - 27.7 ko

Après sa cession aux ducs de Savoie, le Saint Suaire fut alors précieusement conservé en la Sainte-Chapelle de Chambéry, de 1506 à 1578, date à laquelle, sur ordre du duc Emmanuel-Philibert, il fut transféré à Turin, où il se trouve toujours.

Dans la Sainte Chapelle de Chambéry, il fut placé dans une châsse d’orfèvrerie. Malheureusement, le 4 décembre 1532, un incendie accidentel endommagea l’intérieur du monument et les verrières, et faillit endommager aussi le Saint Suaire, exposé alors à de très fortes températures.

Plusieurs ostensions du Saint Suaire eurent lieu à Chambéry. Actuellement, une reproduction à l’identique, grandeur nature, du saint Suaire se trouve en permanence exposée en la Sainte Chapelle de Chambéry.

De nombreux pèlerinages auprès de cette Relique insigne du Christ- dont tout concourt à démontrer l’authenticité- eurent lieu, tant à Lirey qu’à Chambéry, et à présent, à Turin. La Sainte Chapelle de Chambéry demeure cependant un haut-lieu d’histoire et de culture, mais aussi de dévotion et de recueillement.

JPEG - 16.4 ko

Site à consulter :

Alain Hourseau

Ouvrage à consulter :

Autour du Saint Suaire et de la collégiale de Lirey (Aube)
Alain Hourseau
Editeur : BoD
Parution : 9 octobre 2012
Prix : 22,90€